Champ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vincent van Gogh , Auvers, 1890
Un champ labouré en Angleterre
Champs près d' Ampleben en Basse-Saxe
Champ récolté avec des balles de paille près de Dienstedt en Thuringe
Champ de céréales d'hiver près d'Aix -la-Chapelle- Laurensberg
Champ laissé et récolté dans le Bade-Wurtemberg

Un champ , également appelé champ ou parcelle , est un sol agricole ( sol cultivable ) qui est régulièrement cultivé, par exemple avec une charrue et /ou d'autres outils de terrain, et labouré avec une culture .

Les mots ne doivent pas être compris complètement comme des synonymes : on parle d'un champ de blé ou de colza, mais surtout d'un champ de pomme de terre ou de betterave. Il existe également des différences régionales dans l'utilisation de ces mots. Les terres utilisées pour l'agriculture arable sont appelées terres agricoles .

La couche arable du champ ou la couche arable du sol [1] est la couche supérieure lâche et traitée (environ 30 cm) enrichie en matière organique d'un champ (voir la couche arable ). Dans certaines régions (Courlande), le terme était également utilisé pour désigner la graine en germination. [2] [3] [4] La motte de champ , ou motte en abrégé , est en fait un gros morceau de terre soulevé par la charrue . Ce dernier terme est également utilisé comme une métaphore désuète pour la maison . [5]

étymologie

Le mot ancien haut allemand akar, acchar est d'origine germanique et avec le vieil anglais æcer "champ où poussent les choses cultivées" (> anglais acre "unité de mesure pour déterminer la superficie des terres"), vieux norrois akr "champ" (> islandais akur , norvégien/suédois åker "champ") étroitement liés. Tous remontent au "champ" proto -germanique *akraz . Sont également apparentés le grec agrós "champ", le latin ager "champ, terrain plat" et le vieil indien ájra- "surface, niveau".

Traditionnellement, le mot est expliqué comme une dérivation rod de l' indo - européen *aǵ- " conduire, diriger", ce qui implique que le sens original est "terrain inculte où le bétail est conduit ; pâturage » était. Elmar Seebold , d'autre part, met en jeu le fait que l'indo - européen *aǵ- ne signifiait pas seulement "conduire, diriger", mais aussi "collecter" (comparez, entre autres , Ecker , qui remonte à l'indo -européen *aǵro-no- "fruit collectif", ainsi que le grec ageírō "je rassemble" et agréō "je saisis"); ainsi pour l'indo - européen *aǵros comme un sens initial "lieu où collecté, récolté". Une autre suggestion vient de Jost Trier , qui aimerait assumer une racine r ou n et donc un indo-européen *aǵer, *aǵen (comparez le grec agn "champ de bataille chéri" et agorấ "lieu de rassemblement"); le sens initial serait « lieu clos » selon cette dérivation. [6]

bordures de champ

Caractéristiques naturelles difficiles à modifier, telles que par ex. B. arbres, haies , cours d' eau , chemins ou bornes artificielles telles. B. fossés , cairns ou murs , barrières et clôtures . Les bornes pour marquer les limites des parcelles étaient et sont courantes.

Référence espèces et paysage

Un champ fait partie de la zone agricole. Le champ de céréales est souvent rencontré . Selon Alfred Helfenstein, le terme champ (à l'origine un champ plat) ne désigne que des champs de céréales (et non une prairie) depuis le début de l'économie des trois champs au Moyen Âge. [7] Selon le catalogue d'objets, les autorités distinguent les terres arables, les prairies arables, les hackrains arables , les terres arables herbeuses et les hackrains herbeux. Les champs font partie des paysages culturels .

Les champs éclairés sont des zones commerciales qui ont des routes d'accès, des égouts, des lignes d'eau, d'électricité et de télécommunications mais qui ne sont pas utilisées .

structure d'utilisation

Allemagne

En Allemagne , la plupart des terres arables sont utilisées pour la production de plantes à des fins alimentaires et fourragères , seule une petite partie est utilisée pour la culture de plantes énergétiques . [8ème]

Suisse

En Suisse , 398 200 hectares (38% de la SAU ) étaient utilisés comme terres arables, dont 8% pour l'agriculture biologique . Les céréales étaient en grande partie cultivées (143 300 ha) , qui servaient d'une part à l'alimentation (83 000 ha) et d'autre part au fourrage (60 300 ha). La superficie sous épeautre (5000 ha) a augmenté de 41% entre 2014 et 2017. Les autres surfaces (38 900 ha ; 4 % de la SAU) contenaient 13 400 hectares de vignes et 7 200 hectares de vergers . [9]

rendement

Les terrains sont soumis à la taxe foncière conformément au § 2 GrStG . L'évaluation est la base de l'imposition. Les terres arables peuvent être requalifiées en terrains à bâtir dans le cadre de l'urbanisme et par l'aménagement en cas de contraintes pratiques . En conséquence, le prix au mètre carré est souvent multiplié par dix ou plus. L'augmentation de valeur qui se produit et le produit ou le produit supplémentaire qui peut être réalisé à la suite de la conversion de terres arables en terrains à bâtir en vertu du droit de la construction et de la vente des terres arables réaffectées au «prix des terrains à bâtir» sont parfois appelés la « cinquième rotation culturale ».

Voir également

liens web

Wiktionnaire : Acker  – explications du sens, origine des mots, synonymes, traductions
Wiktionnaire : Feld  – explications du sens, origine des mots, synonymes, traductions
Commons : Acker  - Album contenant des images, des vidéos et des fichiers audio
Wikiquote : Champ  – Citations

les détails

  1. Encyclopédie des jardins. natur bremen, 2003, consulté le 15 octobre 2020 ("Voir "croûte du sol" sur cette page).
  2. JG Krünitz : Encyclopédie économique . La graine de maïs qui s'est retrouvée dans la chapelure s'est avérée jaune. ou Le champ était très clair et avait beaucoup de terre végétale pour un pays de blé
  3. VDI Société Technologies des Sciences du Vivant (éd.) : Utilisation des machines en tenant compte de la praticabilité des sols agricoles (VDI 6101) .
  4. Fermier de niveau élémentaire . BLV Verlagsgesellschaft mbH, Munich 2004, p. 161 .
  5. Knaur : Le dictionnaire allemand . Institut lexographique de Munich, Munich 1985, p. 858 .
  6. section après Kluge. Dictionnaire étymologique de la langue allemande . Edité par Elmar Seebold. 25e édition revue et augmentée. Walter de Gruyter, Berlin/Boston 2012, page 14 ; également Dictionnaire étymologique de l'allemand. Développé sous la direction de Wolfgang Pfeifer. Deutscher Taschenbuch Verlag, Munich 1997, page 11.
  7. Alfred Helfenstein : Les noms de la région du Pilatus. Keller, Lucerne 1982, ISBN 3-85766-004-X , page 46.
  8. Tableau de l'utilisation des terres arables sur le site Internet de l'Office fédéral de la statistique. ( Memento du 18 janvier 2012 aux archives Internet ).
  9. Office fédéral de la statistique : Enquête sur les structures de l'agriculture 2017 : Moins d'exploitations, mais de plus en plus d'exploitations bio In : admin.ch , 8 mai 2018, consulté le 11 mai 2018.