Dobnagau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Dobnagau , également Gau Dobena , était un Gau médiéval du Vogtland , qui comprenait plus tard les seigneuries de Plauen et de Voigtsberg (l'actuel district d' Oelsnitz (Vogtland) ). Elle a été créée lors de la colonisation orientale et appartenait à la Marque Zeitz et spirituellement au diocèse de Naumburg-Zeitz . Il porte le nom de l'actuel quartier Plauen de Dobenau .

histoire

Le Dobnagau dans le Mark Zeitz vers l'an 1000

Depuis le début du XIIe siècle environ, des membres de la famille des comtes du sud de la Basse-Saxe d'Everstein (également appelés Eberstein ) sont venus dans la région de Plauen et ont dirigé l'expansion de l'État en défrichant et en installant des colons à prédominance franconienne dans les régions auparavant slaves. Dans leur entourage, ils ont également amené des chevaliers dans le pays en tant que ministres et localisateurs . Le premier siège de l'Eversteiner était sur le Dobenauffelsen dans le Syratal (aujourd'hui un quartier de Plauen), seuls de petits vestiges en ont été conservés. [1]

Malterie à Plauen, vestige du château de la ville des Ebersteiner

Peu avant 1122, Adalbert von Everstein fit don de la Johanniskirche à Plauen . En 1122, elle fut consacrée par l'évêque Dietrich Ier de Naumburg . La zone a d'abord été mentionnée dans un document comme pagus Dobna , avec le vicus plawe (place Plauen). À cette époque, la famille Everstein avait probablement déjà déménagé son quartier général dans le château de sa ville, à l'angle sud-ouest du mur de Plauen, dont les vestiges sont aujourd'hui la Malzhaus . Ce château de la ville a été mentionné pour la première fois dans un document en 1224.

À cette époque, les Eversteiners étaient probablement déjà retournés dans leur patrie dans le Weserbergland (ou la ligne principale basée là-bas avait hérité du Dobnagau nouvellement établi). Car en 1236 Plauen apparaît pour la première fois en possession des baillis de Weida . Apparemment, Heinrich II "le Riche" († vers 1209) de Weida, Gera et Greiz avait déjà été inféodé à Plauen par les Eversteiners et, comme eux, avait aussi un lion dans ses armoiries. Les baillis de Plauen ont alors construit le château de Plauen comme siège.

Le 25 mai 1278, le précédent souverain, le comte Konrad von Everstein de Basse-Saxe, vint à Plauen en personne et cède la ville de Plauen et le district de Dobena à son beau-frère, le bailli Heinrich I. Cependant, Heinrich est apparemment resté dans un fief lâche avec le comte d'Everstein, son fils aîné Heinrich II "le Bohémien" a fondé la lignée des baillis de Plauen , le cadet, Heinrich Ruthenus "le Russe", a fondé la lignée cadette, qui plus tard devient la maison princière Reuss . La famille des baillis règne alors non seulement à Plauen mais aussi dans la lignée des baillis de Weida et des baillis de Gera . Après elle, c'est le Vogtlandnommé.

Ce n'est qu'en 1328 que le comte Hermann von Everstein a renoncé à tous les fiefs de la "région de Dobene" . Les baillis de Plauen passèrent sous la domination féodale bohémienne en 1327. Lors de la guerre du Vogtland de 1354 à 1357, les baillis de Weida, Gera et Plauen perdirent la plupart de leurs biens au profit de l'empereur Charles IV et de la maison de Wettin . Plauen est devenu la Saxe électorale. Cependant, la Plauen Vogtslinie, qui vivait entre-temps à Meissen, ne s'est éteinte qu'à la mort d' Heinrich VI. von Plauen le 22 janvier 1572. Sa propriété revint aux parents de Reuss.

les détails

  1. Gerhard Billig/Heinz Müller , Châteaux, témoins de l'histoire saxonne, Neustadt 1998, p.30