Henri III (Plauen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Henri III von Plauen (* vers 1284 ; † entre le 16 février 1347 et le 8 mai 1348 ) était bailli de Plauen .

Il a été mentionné pour la première fois dans un document daté du 24 août 1302 avec son grand-père Vogt Heinrich I von Plauen et son cousin Heinrich II Reuss . En raison de sa femme Margarethe von Seeberg (* vers 1288, † avant le 20 février 1322) il s'appelait Heinrich von Seeberg à partir de 1302 . On ignore s'il s'agit de la fille d'Albrecht von Seeberg, burgrave de Kaaden , décédé vers 1292. A partir de 1312 Heinrich fut surnommé "le Long".

Le 20 mars 1304, les baillis de Plauen et de Gera séjournèrent chez le roi Albrecht Ier à Nuremberg , où il les plaça sous sa protection et s'assura leur aide contre la maison de Wettin et le roi Wenzel II de Bohême . La même année, Heinrich est nommé juge d' Eger .

division de 1306

Son père Heinrich II von Plauen était déjà décédé en 1302. Après la mort de son grand-père Heinrich I et environ trois ans de règne commun avec son cousin Heinrich II Reuss, les deux petits-fils ont partagé la zone héritée en 1306, la lignée des baillis de Plauen devenant finalement les baillis de Plauen et les baillis de Reuss de Plauen à Greiz . Lorsque les deux cousins ​​se sont séparés, Heinrich III. la règle de Plauen avec Auerbach , Pausa , Gefell , Hirschberg , Selb , Asch et Graßlitz .

Dans le contrat du 31 décembre 1306 de Bobenneukirchen , tous les huissiers s'accordent alors sur leur situation dans le Regnitzland . Heinrich a acquis le bureau de Mühltroff de la lignée Vogt de Gera . Selon la généalogie de Berthold Schmidt , il compléta ses possessions en achetant le château de Vogtsberg près d' Oelsnitz à Otto von Berga.

Conflit avec les Wettins

Le 7 janvier 1312, Henri III parut. et tous les autres baillis personnellement à Prague avec le roi Jean de Bohême afin de conclure avec lui une alliance de guerre comme régent contre le margrave de Meissen. Lorsque, le 14 août 1314, des conflits militaires éclatèrent entre le margrave Frédéric l'Affranchi et le burgrave de Nuremberg contre Heinrich von Gera pour le règne de Schleiz , Heinrich III, dit le Long depuis 1312, était du côté du peuple de Gera, tandis que Heinrich II Reuss combattait aux côtés du Wettiner. Le 8 avril 1315, le nouveau roi allemand, Ludwig IV., le Bavarois, entra dans le litige en faveur des huissiers et nomma Henri le Grand, Heinrich II Reuss et les deux huissiers de Gera comme juges du Pleissner Land et des villes d' Altenbourg , Zwickau et Chemnitz . De plus, le 17 mai 1316, le roi confirme tous les droits, faveurs et libertés accordés aux baillis par ses prédécesseurs.

Des deux frères cadets d'Heinrich III. Heinrich von Plauen, mentionné pour la première fois dans un document le 21 mars 1316, entre dans l' Ordre Teutonique , le second devient moine.

Le 12 mai 1317, le margrave Friedrich d'une part et les huissiers Heinrich der Lange, Heinrich II Reuss et les deux huissiers de Gera d'autre part concluent un contrat pour la mine Hohenforst près du Kirchberg , dans lequel les huissiers recevaient des parts dans le le mien .

Prêt de Bohême

Les luttes de pouvoir dans l'empire, les revendications de la maison de Wettin, les affaires de son cousin Heinrich II Reuss, qu'il ne comprenait pas très bien, et les bonnes relations avec le roi de Bohême, incitèrent Heinrich III. 1327 pour échanger la relation féodale lâche avec les comtes d' Everstein contre celle du puissant roi de Bohême et leur céder le règne de Plauen et de Voigtsberg, puis les prendre en fief.

Le taureau d'or du Vogtland

Le 24 juin 1329, l'empereur Louis le Bavarois Henri III. von Plauen et les huissiers de justice de Greiz, Gera et Weida avec une lettre d'apparat émise à Pavie dans le nord de l'Italie , un document écrit sur parchemin avec un sceau d'or. En cela, l'empereur appelait les baillis «principales ministeriales» (serviteurs princiers). Avec ce document, les huissiers ont reçu les droits pour l'interdiction de l'armée d'État, l'interdiction du sang , pour la perception des impôts, pour l'escorte, la chasse, la pêche, l'exploitation minière et le droit de frapper des pièces. Ce document constituait la pierre angulaire de la souveraineté des baillis.

L'épouse d'Heinrich, Margarethe von Seeberg, est décédée le 20 février 1332. On ne sait rien d'un nouveau mariage. La dernière mention documentée de Heinrich III. datée du 16 février 1347, peu après laquelle il mourut.

Voir également

Littérature

  • Werner Querfeld : Greiz. histoire d'une ville. Mediatect-Verlag, Greiz 1995.
  • Berthold Schmidt : Histoire du Reußenland. Demi tome 1. Kanitz, Gera 1923.
  • Berthold Schmidt : Livre de documents des baillis de Weida, Gera et Plauen et de leurs monastères locaux Mildenfurth, Cronschwitz, Weida et de la Sainte Croix près de Saalburg. Tome 1 : 1122-1356 (= sources historiques thuringiennes. NF vol. 2, 1 = vol. 5, 1, ZDB -ID 548596-4 ). G. Fischer, Iéna 1885.
  • Friedrich Schneider: Documents sélectionnés sur l'histoire générale du Reußenland (= publications des Archives d'État de Thuringe Greiz. Numéro 2, ZDB -ID 1149301-x ). Greifenverlag, Rudolstadt 1924.
  • Volkmar Schneider (Red.): 800 ans de Greiz Ville de Greiz dans le Vogtland. 1209-2009. Festschrift de la ville de Greiz à l'occasion du retour du 800e anniversaire de la première mention et du 650e anniversaire du nom en tant que ville. Le maire de la ville de Greiz dans le Vogtland 2009.
  • Hilmar Schwarz: Les Wettins du Moyen Âge et leur importance pour la Thuringe (= petite série de publications de la Fondation Wartburg. Vol. 7). édition spéciale. Kranichborn Verlag, Leipzig 1994, ISBN 3-930040-05-0 .