Télévision haute définition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Télévision haute définition [ haɪ ˌdɛfɪˈnɪʃən ˈtɛlɪvɪʒən ] ( TVHD , anglais pour "télévision haute définition") est un terme collectif qui décrit une série de normes de télévision caractérisées par une résolution verticale, horizontale ou temporelle accrue par rapport à la télévision à définition standard ( SDTV ) . .

À divers moments, d'autres résolutions ont été considérées comme haute résolution en raison de l'état de la technique. Des résolutions verticales de 720 pixels et 1080 pixels sont actuellement utilisées, qui se différencient par des désignations supplémentaires telles que 720p , 1080p et 1080i . Full HD décrit la propriété d'un appareil compatible HDTV (téléviseur, lecteur DVD , caméra vidéo , décodeur , console de jeu , smartphone ) de pouvoir produire ou enregistrer une résolution HD de 1920 × 1080 pixels. Les anciennes normes de télévision du CCIR(Ouest) ou OIRT (Est) avec les systèmes de modulation de couleur PAL et SECAM offrent 576 lignes à titre de comparaison ; les lignes nord-américaines NTSC 480.

"HDTV" ne doit pas être confondu avec le format d'image 16:9 de la télévision numérique ( DTV , en Europe dans la norme DVB ) ou de la télévision numérique terrestre ( DTTV , en Europe DVB-T ), comme l'indique l'introduction commune dans certains pays passé.

paramètres techniques

Vidéo

nomenclature

Étant donné que la norme HDTV est une agrégation de résolutions d'image et de taux de rafraîchissement, il existe une nomenclature de base pour les nommer. Celle-ci est composée comme suit :

nombre de lignes :
Le nombre de lignes indique la résolution verticale de l'image en pixels (éléments d'image).
Méthode de création d'image :
Lors de la construction de l'image, "p" ou "i" est donné comme abréviation. L'abréviation "p" signifie progressif et signifie le processus plein cadre , "i" signifie entrelacé et signifie le processus de saut de ligne ou interligne .
Fréquence d'images :
Il existe deux conventions différentes lors de la spécification du taux de rafraîchissement en images par seconde ( BpS ou fps en abrégé) :
exemples

En cas de doute, il suffit cependant de savoir que le processus entrelacé a une fréquence trame comprise entre 50 et 60 Hz et une fréquence trame comprise entre 25 et 30 Hz.

Avec cette règle, il y a deux autres propriétés de la TVHD qui doivent être prises en compte, ce qui conduit à des nomenclatures différentes. D'une part, il peut arriver que des films pleins cadres, principalement des productions cinématographiques, soient transmis en mode entrelacé, mais le caractère plein cadre peut être reconstitué tel quel à partir de ces deux demi-cadres. Par exemple , cela indiquerait 1080i50 ou 1080i/25 sur papier , mais cela peut aussi être affiché comme 1080psf25 . L'abréviation de la méthode de construction d'image est le cadre segmenté progressif(PsF), qui s'écrit à la place de l'abréviation entrelacée et ne décrit plus en détail que le type de transmission. En conséquence, cependant, le taux de rafraîchissement doit être divisé par deux. Et d'autre part, l'abréviation 24p peut également être trouvée dans les productions cinématographiques numériques avec des caméras HD. Cela peut signifier 1080p24 , mais le cinéma numérique peut également signifier une résolution plus élevée ( par exemple 4K @24p).

résolution

La TVHD est définie comme 1080 lignes actives en mode entrelacé ou 720 lignes en mode trame avec un rapport d'aspect de 16:9 dans l' ITU-R BT.709. Le terme "haute définition" peut faire référence à la spécification de résolution ainsi qu'aux médias avec une netteté similaire à celle des films cinématographiques.

Les deux résolutions d'image HDTV habituelles sont 1280 × 720 pixels et 1920 × 1080 pixels en plein format. Le format d'image de l'image est de 16:9. La différence de résolution de 1280 × 720 par rapport au PAL (selon CCIR 601 ) est, purement arithmétiquement, 2,2 fois ((1280 × 720p)/(720 × 576i)) et 1920 × 1080 par rapport au PAL même 5 fois ((1920 × 1080i)/( 720 × 576i)), mais optiquement c'est seulement 1,25 fois (720/576) ou seulement 1,9 fois (1080/576) verticalement. Un ratio similaire est également calculé horizontalement. Parce que la compression MPEG-2 initialement utilisée divise l'image en blocs de 16 × 16 pixels, à 1920 × 1080, 1088 lignes sont réellement transmises.

Lorsque l'on compare les résolutions des formats progressifs aux images entrelacées, il convient de noter que le format progressif envoie deux fois plus d'informations par unité de temps que les images entrelacées. Les formats progressifs et entrelacés ne peuvent être comparés que dans une mesure limitée, surtout lorsqu'il y a beaucoup de mouvement dans l'image. Dans le cas des chaînes de télévision publiques en Allemagne, en Autriche et en Suisse, il convient de noter que la plupart des sources HD sont au format 1080i (format d'échange international) et ne sont réduites au format 720p qu'à la sortie de diffusion. De cette façon, le récepteur HDTV à la maison peut recevoir les artefacts de mouvement de l'enregistrement 1080i et de la résolution 720p réduite ensemble.

En pratique, les images HDTV doivent souvent être égalisées : la transmission HF d'une image 16:9 est souvent compressée dans un rapport 4:3 dans l'encodeur, de sorte qu'avec 1080 lignes il n'y a que 1440 points au lieu de 1920 et avec 720 lignes seuls 960 au lieu de 1280 points sont disponibles.

fréquence d'images

Les fréquences d'images typiques utilisées sont 23,976 Hz, 24 Hz, 25 Hz, 29,97 Hz et 30 Hz pour l'affichage plein écran et 50 Hz, 59,94 Hz et 60 Hz pour l'affichage sur le terrain. Si la capacité du support de transmission le permet, un affichage plein écran avec les fréquences de champ est également possible. Cependant, le débit de données requis de 1080p50 et 1080p60 lors de l'utilisation de MPEG-2 dépasse le maximum prévu par les méthodes de transmission utilisées (DVB et ATSC), et la plupart des systèmes de production TV ne sont pas encore conçus pour le double du débit de données.

La fréquence traditionnelle de 50 ou 25 Hz est considérée par certains experts comme trop faible pour afficher l'image affichée beaucoup plus grande, ce qui, cependant, n'entre pas en jeu dans les écrans plats modernes avec au moins deux fois la fréquence d'affichage de l'image (100 Hz ). Par rapport au 60 Hertz compatible NTSC sur les écrans CRT, les 50 Hertz compatibles PAL et SECAM ont l'inconvénient évident d'un scintillement plus perceptible, mais l'avantage d'un débit de données plus faible avec la même compression ou vice versa. Les films en 24p sont généralement accélérés de 4 % pour la conversion au format PAL (50 Hz) ; lors de la conversion au format NTSC (60 Hz), en raison du télécinéma couramment utilisé ( 3:2 pull-up) des mouvements saccadés se produisent.

débit de données

Pour 1080i50 avec MPEG-2 ( H.262 ), un débit binaire de 27 Mbit/s est recommandé (selon ITU ) (0,52 bit/px → env. 5,4 Mbit/s avec 576i50), avec des exigences de qualité inférieures 22 Mbit/ s s (0,42 bits/pixel → 4,4 Mbit/s). "Euro1080"/HD1 envoyé uniquement avec 18 Mbit/s, soit 0,35 bit/px, soit environ 3,6 Mbit/s pour la SDTV ou 3,75 Mbit/s pour le 1,85:1 ou 3 Mbit/s dans les films DVD 2,35:1 ( Cinemascope ), les DVD ayant l'avantage d'un débit binaire réglable dynamiquement.

Il existe plusieurs façons d'utiliser les débits de données disponibles aussi efficacement que possible. Tout d'abord, les films avec un format d'image original de 2,35:1 peuvent être recadrés en 16:9 .et ramené au rapport prescrit de 16:9. Il n'y a pas de bordure noire en haut et en bas de l'image qui est également transférée, car elle ne contiendrait aucune information d'image visible et serait donc superflue. Cependant, il n'y a aucune information d'image sur les côtés. Étant donné que les zones noires statiques peuvent être compressées efficacement, il n'y a qu'une petite économie de débit de données. Pour cela, le débit de données est étendu d'une petite zone d'image requise à une zone plus grande, réduisant ainsi le débit de données par zone. Deuxièmement, seules les lignes visibles peuvent être enregistrées et les barres noires pour remplir la résolution de l'écran ne peuvent être insérées que pendant la lecture. Les deux méthodes sont utilisées lorsque le format d'image s'écarte du 16:9 requis, c'est-à-dire qu'il devient plus large. Une méthode similaire serait à 4 :Remplacer la boîte de colonne ) sur les côtés. Cela a été utilisé par ProSieben HD et Sat.1 HD , par exemple .

formats et HD prêt

Logo TV HD

Alors que l' UER recommande actuellement 720p/50 à ses membres et 1080p50/60 comme option future du côté de la production et de la diffusion, en grande partie parce que cela s'adapte aux dispositifs d'affichage qui seront initialement populaires, presque tous les fournisseurs HD européens actifs se sont jusqu'à présent engagés à 1080i50 (1080p/25) décidé, mais gardez d'autres options ouvertes. Le sceau EICTA HD ready en tient compte en exigeant que les appareils d'affichage prennent en charge les formats 1080i et 720p avec 50 et 60 Hertz.

De plus, cet emblème, qui ne nécessite pas de certification externe, prescrit à la fois une interface analogique et une interface numérique compatible HDCP telle que HDMI ou DVI .

Si les données DRM ( broadcast flag ) sont définies en conséquence, le signal numérique est uniquement crypté HDCP, c'est-à-dire protégé contre la copie, du récepteur au dispositif d'affichage, ce qui n'est cependant pas pris en charge par tous les écrans compatibles HD existants. Les détracteurs craignent également que les détenteurs de droits obligent les diffuseurs et les fabricants de matériel à définir les paramètres DRM de manière à ce que les sorties HDTV non protégées, c'est-à-dire les sorties DVI normales ou analogiques (comme YPbPr - câble vidéo composant), un signal de mauvaise qualité ou aucun signal n'est émis. En fait, les futurs utilisateurs de TVHD pourront regarder leurs films dans la plus haute résolution, mais l'enregistrement ne sera souvent pas autorisé, ou seulement dans une qualité inférieure (au mieux similaire au DVD) (mot-clé CI+ ).

l'audio

Représentation schématique du Dolby Digital EX

En principe, tous les formats sonores utilisés en télévision numérique ou sur DVD sont possibles avec la TVHD , bien que le Dolby Digital prévale. MPEG-1 Audio Layer 2 ( MP2 ) à Dolby Digital ( AC3 ) du son mono au son multicanal peut être utilisé dans les flux de transport . Étant donné que la TVHD est considérée comme une offre premium, une plus grande bande passante est fournie à la fois pour l'image et le son, et le son multicanal est donc souvent proposé.

Quelques films sont encore diffusés en stéréo ou même en mono, pour la plupart des films plus anciens pour lesquels il n'y avait pas de méthode de son multicanal au moment de la production et le traitement ultérieur du son source n'a pas été effectué.

Au Japon, certains diffuseurs utilisent le MPEG-2 Advanced Audio Coding (AAC). À l'avenir, les développements ultérieurs Dolby Digital Plus et DTS HD seront également utilisés dans les transmissions télévisuelles et sur les supports de données, ce qui fonctionnera plus efficacement et permettra plus de chaînes et de fonctions supplémentaires.

histoire

systèmes de transmission

À l'heure actuelle, la transmission se fait principalement par satellite et par câble, mais la transmission terrestre et via Internet ( IPTV ) est également possible. La distribution à ces systèmes varie d'un pays à l'autre.

En Amérique du Nord, ATSC est utilisé comme type de transmission terrestre. Le débit de transmission de données maximal de 19,2 Mbit/s y est spécifié, mais il ne peut pas être maintenu du diffuseur au client final, car il existe des réseaux dits indépendants dans les voies de transmission qui sont autorisés à modifier le signal afin de s'adapter il à leurs propres circonstances ajuster l'alimentation. Cela se produit principalement avec la transmission par câble et terrestre. MPEG-2 est utilisé comme compression vidéo et MPEG Audio et Dolby Digital peuvent être utilisés comme compression audio.

En Europe, la norme DVB est utilisée et diffusée principalement par satellite. Certains des câblodistributeurs adoptent ces émetteurs HD dans leurs réseaux. Des tests sont actuellement en cours en France avec le DVB-T appelé TNT là-bas. Contrairement à l'Allemagne, MPEG-4/AVC ( H.264 ) y a été utilisé dès le début comme codage vidéo pour la TVHD et la SDTV. La BBC anglaise alimente une version BBC HD dans le réseau Freeview DVB-T du Grand Londres. Une poussée vers le bas grâce à la diffusion à faible bande passante y est également testée. [2]

Au début de la période de test, le DVB-S était utilisé pour la transmission par satellite, mais il est ensuite passé au DVB-S2 . La plupart des diffuseurs HD actuels en Europe utilisent le DVB-S2 pour un fonctionnement régulier ; seul le DVB-S2 est mentionné pour les nouveaux services annoncés. Contrairement au DVB-S, il utilise une correction d'erreur améliorée lors de la modulation et peut donc utiliser la bande passante jusqu'à 30 % plus efficacement. DVB-C est conservé dans le réseau câblé ; aucune version étendue, similaire à DVB-S2, n'est requise. Une compression vidéo efficace selon MPEG-4/AVC (H.264) est utilisée dans chacun d'eux.

En Australie, la TVHD est diffusée en fonctionnement régulier via DVB-T depuis 2004, bien qu'encodée avec MPEG-2. Le 1er juillet 2008, la chaîne culturelle franco-allemande ARTE a lancé sa diffusion test HDTV pour l'Allemagne en 720p sur Astra 19 degrés Est et pour la France en 1080i sur 5 degrés Ouest. Selon un communiqué du ministère français de la Culture et de la Communication, le programme sera diffusé en compression MPEG-4 à partir du 30 octobre 2008 en clair via la TNT ("Télévision Numérique Terrestre") en 1080i puis via le câble et l'ADSL.

Au Japon, l' ISDB est utilisé comme norme pour le câble, le satellite et l'antenne . Le codage audio avancé , plus efficace, est utilisé pour les canaux sonores .

Les services basés sur IP sont également disponibles comme voie de transmission pour le contenu HD. Il existe un grand nombre de fournisseurs de services de VoD payants et gratuits (par exemple YouTube , Netflix ) qui proposent des films et des séries en streaming ou en téléchargement aux formats HDTV de 720p à Ultra HD . Cependant, en raison de la gestion des droits numériques utilisée, la lecture de contenu protégé par le droit d'auteur est souvent limitée à des applications clientes spéciales fournies par le fournisseur de services., la région géographique de l'utilisateur et le compte d'utilisateur ou l'appareil final respectif. Ces applications client sont généralement disponibles sous la forme d'applications Web ou de logiciels d'application. Selon le fournisseur, il est possible d'utiliser ces services à l'aide d'un ordinateur personnel , d' une télévision intelligente , d'un appareil mobile ou d'un décodeur , à condition que l'appareil final dispose d'une connexion Internet suffisamment puissante pour le contenu HD et d'une puissance de calcul suffisante pour décoder la HD contenu. En outre, les services IP sont également disponibles comme voie de transmission pour les programmes de télévision conventionnels aux formats HD, notamment sous la forme d' offres dites triple play (par exemple Telekom Entertain).

Tableau pour les systèmes de transmission TVHD terrestres

Dispositifs

écrans

LCD compatible HD avec 1366 × 768 pixels

Les appareils SD avec récepteurs DVB intégrés sont désormais standard en Europe. Entre-temps, cependant, presque tous les nouveaux modèles HD des fabricants de téléviseurs sont disponibles avec un choix de DVB-T (numérique terrestre), DVB-C (câble numérique) et DVB-S (réception satellite numérique). Pour les récepteurs ATSC, la situation semblait meilleure auparavant, puisque la TVHD a été introduite aux États-Unis en 1998 et, par conséquent, davantage de terminaux étaient disponibles sur le marché. De plus, le régulateur américain, la FCC , a utilisé ses pouvoirs pour forcer les fabricants à intégrer des récepteurs HDTV dans les téléviseurs.

Pour un affichage optimal de la TVHD, le dispositif d'affichage doit avoir une résolution physique de 1920×1080 pixels , ce qui est le cas de la plupart des appareils actuels ( Full HD ). Quelques appareils compatibles HD avec 1366 × 768 pixels sont encore disponibles.

Les téléviseurs LCD et presque tous les autres appareils qui n'ont pas de tube à rayons cathodiques bénéficient particulièrement de signaux d'image qui n'ont pas besoin d'être convertis à leur résolution native, c'est-à-dire. H généralement 720p60 ou 1080i60.

l'ordinateur

Une des premières cartes TV DVB-S2.

Avec un PC, la réception directe MPEG2 HDTV est possible en utilisant des cartes PCI TV numériques standard et le logiciel approprié, mais des puces de décodage MPEG intégrées (« complètes ») i. c'est à dire. R. conçu uniquement pour SDTV. Si l'enregistrement est possible même sur des ordinateurs faibles, la visualisation nécessite des ordinateurs un peu plus puissants (processeur 2 GHz) ou des puces de décodage spéciales difficiles à obtenir. Jusqu'à présent, il n'était pas possible de convertir en temps réel vers d'autres formats sans matériel spécial coûteux.

La nouvelle variante européenne HDTV avec signal satellite DVB-S2 et codage MPEG4/AVC ( H.264 ) nécessite de nouveaux convertisseurs/cartes de réception et un traitement d'image très puissant dans l'ordinateur. Les cartes graphiques actuelles prennent en charge le décodage MPEG4/AVC côté matériel et soulagent ainsi énormément le CPU. Ces cartes sont marquées Nvidia PureVideo HD ou ATI Avivo HD.

À l'avenir, la protection contre la copie HDCP sera également étendue aux récepteurs et aux cartes graphiques ainsi qu'aux écrans d'ordinateur.

consoles de jeux

Deux consoles de jeu fixes de septième et huitième génération , Xbox 360 et PlayStation 3 , Xbox One et PlayStation 4 prennent en charge la sortie HD 1080p via HDMI pour les jeux et les films. La Wii de Nintendo , quant à elle, n'offre pas de sortie HD, mais un maximum de 480p. Le successeur Wii U de la huitième génération prend également en charge 720p et 1080p. En principe, la Xbox prend déjà en charge la TVHD (1080i YPbPr), mais la version PAL nécessite une conversion à l'aide d'une puce mod ( enigma switch ). De même pour la version NTSC duLa PlayStation 2 proposait certains jeux avec l'option 1080i YPbPr.

récepteurs

Sky Box HD par Pace. Le décodeur est livré avec un abonnement Sky HD

Pour recevoir la TVHD, vous avez besoin d'un décodeur compatible HD. Il s'agit d'un appareil récepteur capable de décoder et de traiter les signaux. Pour recevoir Premiere HD (depuis mi-2009 nouveau nom "Sky"), qui diffusait déjà la Coupe du Monde 2006 en HD (1080i50), vous devez vous assurer de la compatibilité appropriée. C'est aussi peu évident que de maîtriser la norme de compression MPEG-4 (au lieu de simplement MPEG-2) et la norme de modulation DVB-S2 (au lieu de simplement DVB-S) qui est généralement utilisée pour la TVHD par satellite.

Étant donné que les transmissions HDTV se font par satellite et par câble, et sont également possibles par voie terrestre ou via IPTV , il existe un tuner ou un récepteur séparé pour chacune de ces méthodes de réception, qui n'est pas compatible avec les autres. Les doubles tuners pour un fonctionnement mixte sont actuellement rares pour la SDTV et pas du tout pour la HDTV.

interfaces

Prise de connexion VGA

Des interfaces analogiques et numériques peuvent être utilisées pour transmettre les signaux vidéo et audio décompressés. Cela n'est limité que par le fait que l'interface peut gérer les bandes passantes et les fréquences requises et si celles-ci sont approuvées pour cela par le détenteur des droits des signaux, car certaines interfaces sont désactivées par un indicateur de diffusion et un cryptage et sont allumées avec le cryptage approuvé. .

Les interfaces vidéo analogiques compatibles HD incluent VGA , y compris DVI analogique et DVI intégré , et la vidéo composante ainsi que la vidéo composante via SCART , qui est maintenant proposée par certains fabricants. Une sortie YUV via les trois lignes RVB doit être activée/présélectionnée dans le menu de l'appareil, car aucun signal de capteur n'est actuellement défini sur la broche SCART 16 pour HDTV. La connexion composante à trois canaux peut contenir deux niveaux de couleur différents Selon la norme, des relations de niveau différentes entre Y (luminosité), Pb (bleu) et Pr (rouge) s'appliquent aux sources TV standard par rapport aux sources HDTV. Dans le cas extrême qui ne respecte pas la norme, cela se traduit par une sortie d'image aux couleurs falsifiées, par ex. B. avec sortie analogique commutée sur la qualité SD pour des raisons de protection contre la copie.

Les interfaces vidéo numériques comprennent DVI-Digital et DVI-Integrated , "Integrated" signifie des connexions supplémentaires pour un signal VGA analogique. L' interface numérique série se trouve principalement dans les appareils de studio numériques et dans les projecteurs pour les cinémas numériques - elle maîtrise également la TVHD dans la variante HD-SDI. À l'avenir, le DisplayPort sera utilisé dans le secteur informatique à la place du DVI et du HDMI . FireWire est parfois utilisé pour les enregistreurs D-VHS et les caméscopes HDV . Par HDMI compatible DVIdes données vidéo et des données audio supplémentaires et des signaux de commande peuvent être envoyés. Il existe quatre variantes de HDMI. HDMI 1.0, 1.2 et 1.3 ne diffèrent que par les résolutions prises en charge, les profondeurs de couleur et les normes sonores. HDMI 1.0 ne prend directement en charge que les résolutions HDTV, la profondeur de couleur 24 bits et Dolby Digital, DTS et PCM . HDMI 1.3 prend également directement en charge les résolutions SDTV, la vidéo 3D, la profondeur de couleur 48 bits et Dolby Digital plus (y compris TrueHD ) et DTS HD. HDMI 1.3a utilise "Lipsync" pour corriger toutes les données d'image et de son qui pourraient diverger si elles étaient commutées via un récepteur AV. Les nouveaux formats audio peuvent également prendre en charge HDMI 1.0 ou S/PDIFCependant, les signaux doivent être convertis en temps réel en flux Dolby Digital, DTS ou même PCM individuels normaux. HDMI 1.4a établit l'implémentation 3D dans la maison grâce à l'autom. Commutation entre le format "côte à côte" ou "haut et bas" et la plus haute résolution 4K (Ultra High Definition) avec quatre fois la résolution HD.

Un problème est survenu lors de la connexion de différentes marques d'appareils de lecture et d'écrans car l'industrie a souvent implanté les formats de niveau d'image numérique "DVI-PC" ou "DVI-Vidéo" (HDMI contient le même format vidéo que les connecteurs DVI) dans leurs appareils sans penser à une possibilité de conversion ultérieure. La différence : Alors qu'avec DVI-PC (cartes graphiques) les niveaux de luminosité vont de 0 à 255, avec DVI-Vidéo (électronique domestique) un tampon est réservé en dessous et au-dessus des niveaux de noir et blanc (plage de niveaux 16 à 239). Seuls certains vidéoprojecteurs et écrans plats peuvent être basculés entre le niveau PC (étendu/avancé) et le niveau vidéo (standard/normal) via le menu. Le noir est soit trop clair, soit les plages de luminosité inférieures sont englouties, le niveau de blanc n'est pas à son maximum ou est saturé, tout dépend de la combinaison d'appareils. La plage de contraste à l'entrée HDMI, qui ne peut pas être modifiée à l'aide des commandes de luminosité ou de contraste, n'est correcte que si la plage de niveau vidéo numérique des deux appareils est la même.

médias

Sony 750 HDCAM prêt à filmer avec objectif Angenieux
Caméscope HDV (Sony HDR-FX1E)

professionnelle

Dans le domaine professionnel, il existe des formats de bande et HDCAM (SR) de Sony et DVCPro HD et D5 HD de Panasonic . Le HDCAM détient la part du lion du marché depuis 1999, le D5 HD a été abandonné et le DVCPRO HD sur bande est devenu très rare. En 2005, les formats disque dur , optique et carte sont également apparus. La famille XDCAM-HD de Sony est synonyme d'enregistrement optique, P2 de Panasonic pour les cartes mémoire et depuis 2007 également XDCAM EX de Sony avec enregistrement sur SxS-Médias. En plus des dizaines de caméras de ces fabricants, il existe depuis 2007 des caméras qui enregistrent sur des disques durs. Le ROUGE est le plus courant, sa résolution est supérieure à la HD. Les formats d'image HD et DNxHD d' Avid de Cineform sont chacun pris en charge par une caméra, l'Ikegami Editcam HD et la SI-2K de P+S Technik.

utilisateurs à domicile

Le plus connu est certainement le disque Blu-ray , qui a remplacé les cassettes D-VHS (alias D-Theater) et les DVD-ROM d'achat propriétaires par des films au format WMV-HD . Après le retrait de Toshiba du marché du HD-DVD en février 2008, le format concurrent original HD -DVD n'a plus aucune perspective. En ce qui concerne la fréquence d'images, le disque Blu-ray n'est pas lié aux normes de télévision ; au lieu de cela, les films de cinéma sont disponibles ici nativement avec 1080p24, il en va souvent de même pour les séries télévisées qui ont été enregistrées avec 24p. Les téléviseurs et projecteurs modernes peuvent transmettre un tel signal via HDMIchaque image est alors généralement projetée plusieurs fois pendant la lecture pour éviter le scintillement (si aucun calcul inter-images n'est utilisé). Cependant, le disque Blu-ray ne devrait pas encore avoir une spécification qui autorise plus de 24 images par seconde en 1080p, bien que cela soit techniquement possible, à la fois avec la capacité du BD et la bande passante HDMI maximale.

Pour les cinéastes amateurs, la norme DV a été étendue pour devenir la norme HDV ; des caméras vidéo correspondantes sont disponibles et offrent une résolution de 1440 × 1080 au format 16:9 anamorphique et un taux de rafraîchissement de 50 Hz ou 60 Hz en mode entrelacé.

Sony et Panasonic introduisent également une nouvelle norme de caméscope pour les cinéastes amateurs en 2006 avec AVCHD . Le "AVC" signifie MPEG-4/AVC et reflète le codec d'enregistrement utilisé et la norme définit une résolution de 1920 × 1080 à 60 ou 50 Hz en mode entrelacé et 24 Hz en mode image.

Les enregistrements de vidéocassettes existantes peuvent être lus sur des écrans HDTV à partir de magnétoscopes VHS, mais un magnétoscope D-VHS est nécessaire pour enregistrer de nouveaux enregistrements MPEG2 HD. Les récepteurs à disque dur compatibles HD n'étaient initialement disponibles qu'en Grande-Bretagne pour Sky-HD (télévision payante). Ces appareils sont désormais également disponibles en Allemagne.

Afin d'éviter les frais de licence, leurs propres supports de stockage et codecs sont développés à Taïwan et en Chine. Des recherches sont en cours sur le disque polyvalent finalisé (FVD) à Taïwan, et des lecteurs et des films pour le disque polyvalent amélioré (EVD) sont déjà disponibles en Chine. Les deux formats ont un peu plus d'espace de stockage que le DVD, mais voyez les codecs plus efficaces VC-1 de Microsoft (FVD) et VP5 et VP6 d' On2(EVD) avant. Ces supports remplacent principalement les DVD avec du matériel de définition standard, mais ils sont également destinés au matériel HD. La Chine développe également sa propre variante de HD-DVD. Les FVD, EVD et China HD-DVD sont destinés exclusivement à la région asiatique et ne seront pas vendus dans le reste du monde.

La TVHD peut également être distribuée via la vidéo à la demande (VoD) pour les PC et les enregistreurs à disque dur . La BBC évalue actuellement le marché et la faisabilité d'une diffusion descendante et à faible bande passante de films HD en plus du flux de télévision numérique afin de pouvoir distribuer et diffuser simultanément les films HD .

signaux de contrôle

protection contre la copie

Le contexte est que les différentes sociétés de l'industrie cinématographique américaine, en particulier, veulent profiter de la conversion mondiale de la télévision basse définition (SDTV) à la télévision haute définition (HDTV) comme une opportunité pour abolir les exceptions presque universellement applicables à la protection du droit d'auteur pour l'enregistrement privé d'émissions de radio sur SDTV Limiter les résolutions ou les plafonner entièrement - étant donné que la TVHD nécessite de toute façon des connexions de signal différentes par rapport à la SDTV, celles-ci doivent être établies sous forme numérique plutôt que sous forme analogique, et avec l'aide de HDCP sous une forme protégé contre l'enregistrement. L'idée derrière cela est qu'en envoyant un drapeau de diffusionle récepteur récepteur est invité soit à désactiver complètement les signaux vidéo analogiques haute résolution, soit à les réduire à la résolution SDTV. Une image en résolution HDTV n'est alors disponible que via la sortie d'image numérique protégée contre la copie, qui active également le cryptage HDCP. Les émissions non protégées telles que les émissions en direct d'événements sportifs pourraient alors toujours être enregistrées en résolution HDTV, mais la diffusion d'un film hollywoodien non, ou seulement en qualité limitée. Ce sera le cas de la nouvelle plateforme HDTV (RTL HD, Pro7 HD, Sat1 HD) de SES-Astra (voir CI+ ).

HDTV n'a rien à voir directement avec la protection contre la copie, le nom HDTV signifie uniquement télévision haute définition. Cependant, les appareils HDTV portent généralement le logo HD-ready , ce qui nécessite à son tour une protection contre la copie HDCP . Cependant, ce mécanisme a été critiqué par de nombreux défenseurs des consommateurs, car il peut également empêcher les copies purement privées. Voir aussi Protection du contenu numérique à haut débit .

Tous les mécanismes de contrôle numérique, de cryptage ou d'attribution déjà utilisés dans les médias numériques peuvent également être utilisés. Par exemple, la gestion des droits numériques peut être intégrée pour une comparaison ciblée des autorisations, le cryptage du signal dans le matériel peut être utilisé, entre autres, par la protection du contenu de la transmission numérique pour empêcher les écoutes indésirables, et des filigranes peuvent également être définis dans l'image, l'audio ou d'autres domaines. Un système de protection du contenu et de gestion de la copie (DVB-CPCM) est actuellement en cours de développement pour la nouvelle version DVB 3.0 , qui crypte le signal après réception et ne peut être lu que par des appareils qui se trouvent dans le domaine autorisécondition.

Ces mécanismes ne sont pas prévus dans la norme HDTV, mais sont utilisés comme pour tous les médias numériques, et l'apparition quasi simultanée de ces technologies sur le marché donne l'impression que la HDTV et les mécanismes évoqués sont nécessairement imbriqués (mots clés HD+ et CI+ ).

production

masque

La résolution plus élevée apporte des textures plus fines à l'écran et donc parfois des détails indésirables sur le visage et le reste du corps des personnes. Afin de les couvrir, il faut mettre davantage l'accent sur le masque que ce n'est le cas avec la SDTV. Là où l'image globale pourrait encore être améliorée avec SDTV grâce à des changements superficiels tels que la couverture et le poudrage, de nouvelles méthodes telles que le maquillage à l' aérographe sont utilisées dans les productions HD , seuls les paramètres d'image sont utilisés pour masquer les parties indésirables, ou les filtres de flou sont automatiquement placé sur des zones d'image avec des tons de peau pour diminuer sélectivement la résolution dans une partie limitée de l'image. De cette façon, toutes les imperfections peuvent être dissimulées. Par Philippe Swannun classement HD avec les dix personnes les plus jolies et les plus laides a été créé. [3]

éclairage

Contrairement aux caméras classiques, les caméras HD n'ont pas besoin d'éclairer l'environnement sur une grande surface, mais cela augmente le bruit de l' image (bruit) , qui doit être compensé en ajustant le niveau signal sur bruit. Ces bonnes propriétés d'enregistrement nocturne ont également été déterminantes dans le choix des caméras HD pour les longs métrages Collateral et Miami Vice de Michael Mann , dont les intrigues se déroulent de nuit. [4]

scénographie

Il existe également des différences avec les diffusions SDTV lorsqu'il s'agit de construire des décors ou des scènes . Dans de nombreux cas, il ne suffit pas de s'emparer du paysage, car un style de construction assez grossier pour la SDTV ou d'éventuels dommages, qui ne pourraient pas être vus avec la SDTV, n'apparaissent ou sont plus clairement visibles qu'en HDTV. La conversion des décors s'effectue donc généralement en même temps que le passage à la technologie HD, comme en témoigne The Late Show with David Letterman en août 2005.

Un autre effet secondaire de la TVHD est entré en jeu avec Star Trek : Enterprise . Dans l'épisode "In the Dark Mirror - Part 2" , il y a une scène dans laquelle les informations biographiques de deux personnages principaux ont été affichées sur un seul écran. Seule une petite partie était reproduite dans les dialogues et le reste était indéchiffrable dans la transmission SDTV. Cependant, l'auteur Michael Sussman n'était pas au courant que le texte affiché en HDTV était complètement déchiffrable et donc lisible. En conséquence, les fans de Star Trek en ont pris des captures d'écran et ont pris conscience de certaines erreurs dans le texte qui ne sont pas conformes au canon strict de Star Trek (faits acceptés et chronologie dans la fiction).univers Star Trek ). Entre autres choses, la date du commandement de l'Enterprise par le capitaine Archer a été donnée de manière incorrecte. [5] Bien que cela ne soit perceptible que par les fans inconditionnels, il est clair qu'il faut accorder plus de valeur aux arrière-plans afin d'éviter de telles erreurs ou de les utiliser comme œufs de Pâques .

numérisation de films

Les films et de nombreuses séries étaient enregistrés exclusivement sur pellicule. Si ces films sont encore disponibles en interpositifs ou contretypes négatifs , des transferts haute résolution peuvent également être réalisés à partir d'anciens films et séries. Le film doit être scanné avec un scanner de film numérique . Les copies de projection de cinéma sur celluloïd , acétate de cellulose ou polyester ne peuvent généralement pas être reprises directement en raison de dommages existants, mais doivent d'abord être restaurées à grands fraissera. Le nettoyage chimique de la bande de film avant la numérisation et le traitement d'image numérique ultérieur prend beaucoup de temps et coûte cher et ne sera donc pas utilisé avec tous les vieux films. Il a déjà été réalisé pour certaines sorties DVD , ce qui signifie que ces films ont déjà été diffusés en HD et sont en attente de sortie dans le format DVD successeur. Bien que de nombreux films n'aient pas le format d'image 16: 9 compatible HDTV, ils offrent toujours la résolution la plus élevée (selon l'état du master d'origine). Des films classiques comme The Wizard of Oz et des séries comme A Cage Full of Heroes ont déjà été diffusés en HD aux États-Unis.

Par mesure de précaution, George Lucas a fait numériser l'ancienne trilogie Star Wars à haute résolution pour avoir le meilleur matériel source possible et éviter les frais de réédition pour les futures versions HDTV. Il a également produit des scènes numériques HD pour Star Wars Episode I en utilisant les premières caméras Sony 1080p24 disponibles. Texas Instruments a fourni la technologie de cinéma numérique appropriée avec les premiers projecteurs DLP .

remasterisation

Pour une diffusion et une utilisation haute résolution sur HD-DVD, la série de science-fiction Star Trek : la série originale a non seulement été numérisée et restaurée à partir du matériel tourné sur film, mais a également comparé les effets spéciaux et les modèles des années 1960 avec les modèles actuels, remplacés par des effets visuels dérivés de l'ordinateur. Cette remasterisation affecte principalement les scènes spatiales avec des vues extérieures des vaisseaux spatiaux. Si les saisons se vendent bien sur HD DVD, de tels remasters pourraient être étendus à d'autres séries Star Trek pour une réédition, cette fois en haute définition. [6]

perception et reproduction d'images

Taille de pixel de différentes résolutions par rapport à la taille de pixel NTSC, toutes relatives à la même taille d'écran

physiologie humaine

En raison de la résolution plus élevée de la TVHD, la distance de visualisation à partir de laquelle l'image apparaît floue est plus petite qu'avec la SDTV pour la même taille d' image et la même diagonale d'image . Avec la TVHD, plus de détails ne peuvent être perçus que si vous vous asseyez suffisamment près de l'image. À une longue distance de visualisation, la résolution de la TVHD ne peut pas être distinguée d'une résolution inférieure. En ce qui concerne la perception, la distance de visualisation maximale est calculée uniquement à partir du pouvoir de résolution de l'œil humainavec environ une minute de limites d'angle d'environ 2,3 fois (résolution 1280 × 720) et 1,6 fois (1920 × 1080) les diagonales d'image respectives. La résolution plus élevée est donc particulièrement avantageuse pour les projecteurs (s'ils peuvent afficher la résolution) et les grands appareils d'affichage.

Avec la TVHD, le risque de scintillement de ligne diminue ( 1080i ) ou disparaît complètement ( 720p ). 720p est utilisé dans les tests oculaires sur des écrans de taille standard, par ex. H jusqu'à une diagonale d'écran d'environ un mètre, préférée par la plupart des gens sur 1080i. L' UER recommande 720p à ses membres en raison du faible débit de données requis et aussi parce que le désentrelacement ne doit être effectué qu'une seule fois dans le centre de diffusion et là avec du matériel professionnel .

rendu d'image

artefacts

Image avec artefacts

Des artefacts (également connus sous le nom de macroblocage) peuvent se produire dans la télévision numérique si le rapport entre la résolution de l'image et la bande passante est trop faible ou si le fournisseur (diffuseur, auteurs de médias) utilise des algorithmes et des équipements de compression inefficaces. Cette "formation de blocs" se produit alors particulièrement dans le cas de scènes rapides avec une forte densité de mouvement d'image. Même si une bande passante plus élevée et des codecs plus récents et plus efficaces (MPEG-4/AVC) sont utilisés contrairement à la SDTV, des artefacts peuvent toujours se produire en raison des goulots d'étranglement de la bande passante.

Défaillance

Des pertes d' images ( glitch ) liées à la TVHD ont été signalées avec les premiers récepteurs HD. Cela pourrait être attribué au micrologiciel précoce des appareils, à la bande passante plus élevée de l'émetteur et à l'utilisation du HDCP. Étant donné que le cryptage HDCP doit être vérifié et activé lors du passage à une station qui l'exige, il peut arriver que dans les premiers instants après l'apparition de l'image de télévision, de brèves interruptions d'image suivies d'autres effets secondaires tels qu'une dominante verte ou des artefacts.

Lors de la lecture d'enregistrements HD ( stockage tampon DVR ), il peut arriver que toutes les données ne soient pas chargées en raison de la bande passante élevée et d'un appareil de lecture insuffisamment puissant, bien que les données elles-mêmes soient intactes et complètes. Si les données sont incomplètes lors de l'enregistrement en raison d'un signal de réception perturbé, par exemple en raison d'orages ou de problèmes techniques à la station, elles sont extrapolées lors de la lecture par interpolation - ce qui peut également entraîner des problèmes.

effet moiré

Un motif de moiré causé par un sous- échantillonnage incorrect

Si, pour des raisons de coût et de convergence, un seul module convertisseur est utilisé pour la génération d'images , i. H Si les trois couleurs primaires sont numérisées sur un CCD, cela peut entraîner des erreurs de numérisation clairement reconnaissables. En termes simples, un déséquilibre dans la numérisation des couleurs entraîne des erreurs d'image récurrentes, qui sont particulièrement visibles lorsque l'image numérisée a une relation défavorable avec la résolution du capteur d'image. Cette erreur d'image se produit moins fréquemment avec les solutions 3-CCD .

Plus la résolution d'une image est élevée et plus le niveau de détail de l'image est élevé, plus la probabilité d' effet de moiré est élevée . Cet effet se produit lorsque des motifs d'image se répétant périodiquement sont superposés. À la télévision, cela peut être vu sur des personnes portant des vêtements à carreaux ("à chevrons"). Cet effet est susceptible d'être encore plus prononcé avec la TVHD en raison des détails plus élevés, à moins que les vêtements, les décors, etc. du modérateur ne soient choisis en conséquence.

montée en puissance

interpolation d'une ligne
Pixelworks PW365-10U

La mise à l' échelle est une interpolation en temps réel d' une résolution inférieure à une résolution supérieure ; bien sûr, l'image ne devient pas plus détaillée.

Divers appareils peuvent convertir les signaux SD reçus ou lus en résolutions HDTV et les émettre sur leurs interfaces. Par exemple, un film DVD avec une résolution PAL (720 × 576 pixels) est extrapolé dans les lecteurs DVD et généralement transmis au moniteur via des sorties numériques (DVI, HDMI). Si un dispositif d'affichage reçoit via ses entrées une résolution qu'il ne peut pas afficher nativement , l'unité haut de gamme toujours intégrée doit adapter le signal. Certains appareils à haute résolution d'affichage sont critiqués pour tousles signaux entrants sont soumis à une mise à l'échelle, la résolution intermédiaire ne correspondant parfois pas à la résolution native et la netteté des détails est ainsi perdue. Une troisième variante sont des dispositifs externes spécialisés qui sont connectés entre le dispositif de réception et d'affichage et sont exclusivement responsables de la conversion du signal. Les résultats obtenus peuvent varier considérablement avec les équipements domestiques, en fonction du type d'application utilisée et des performances de l'équipement.

La mise à l'échelle est également utilisée par de nombreux diffuseurs pour diffuser des programmes SD au sein d'une offre HDTV. Les appareils professionnels utilisés pour cela obtiennent généralement de meilleurs résultats que les équipements conventionnels des utilisateurs finaux et le signal bénéficie généralement du débit de données disponible plus élevé (proche de la qualité DVD) par rapport à la diffusion SD parallèle, mais la qualité des véritables sources HD ne les atteint pas.

La mise à l'échelle peut également être nécessaire si, par exemple, le format d'image du signal 4:3 et l'écran 16:9 ne correspondent pas. L'insertion « dure » de barres noires ( letterbox , haut et bas, ou pillarbox , gauche et droite) n'est nécessaire que dans une mesure limitée en télévision numérique, à savoir pour les formats plus larges que 16:9, mais est toujours effectuée par certains diffuseurs car les zones de compression noires très efficacement. En plus des barres noires, il existe également d'autres méthodes pour adapter les signaux avec différents rapports d'aspect dans les appareils finaux, y compris le recadrage ( pan and scan ), l'inflation linéaire ( zoom) ou compression dans une direction, éventuellement dans un format intermédiaire (16:10, 14:9, 5:3) et gonflage non linéaire, dans lequel le centre de l'image est moins déformé que les zones extérieures.

Les puces qui fournissent ces fonctions et d'autres sont produites par des sociétés telles que Faroudja ou Pixelworks et installées dans des téléviseurs, des projecteurs et des encodeurs, par exemple.

avancement

Au CeBIT 2006, un prototype avec quatre fois le nombre de pixels (3840 × 2160 pixels) de la TVHD a été présenté. Ces écrans sont destinés à être utilisés de préférence dans des domaines où des images numériques extrêmement détaillées sont nécessaires, telles que des dessins techniques ou des radiographies . Le double nombre de lignes et de colonnes facilite la mise à l'échelle de la TVHD, car chaque pixel de la source 1080i/p correspond exactement à quatre pixels de résolution Quad HDTV. Bien que cette interpolation n'apporte pas de nouveaux détails d'image, elle résout le problème d'interpolation de PAL à HDTV, puisque les multiplications entières n'y sont pas possibles.

Ultra HD

En 2012, la Consumer Electronics Association a adopté la norme à venir et donc le successeur de Full HD, Ultra HD (4K). Le format d'image est exactement deux fois plus large et deux fois plus haut qu'une image Full HD 1080p. Cela signifie que l'Ultra HD a une résolution de 3840 × 2160 pixels, ce qui correspond à environ 8 mégapixels. Le matériel correspondant a été présenté par tous les fabricants renommés début 2013 au Consumer Electronics Show 2013.

Téléviseur Super Hi Vision

Au Japon, le réseau de télévision NHK teste déjà un nouveau développement de la TVHD appelé Super Hi-Vision . Le format d'image est exactement quatre fois plus large et quatre fois plus haut qu'une image HDTV normale. Cela signifie qu'une image Super Hi-Vision a 16 fois la résolution d'une image HDTV. Super Hi-Vision a une résolution de 7680 × 4320 pixels ( 8K), est exclusivement conçu pour 60 images par seconde et prend en charge jusqu'à 24 canaux audio. Bien que le format ait été développé pour une utilisation télévisuelle, il comble également le fossé entre la télévision et le cinéma numérique, car la TVHD n'a pas la résolution requise pour les grands écrans. Afin de permettre une mise à l'échelle facile, le nombre de lignes et de colonnes de TVHD a simplement été quadruplé. Super Hi-Vision est à un stade précoce de développement. Avant qu'il puisse être utilisé dans la diffusion régulière, les exigences de bande passante élevée doivent être résolues et des méthodes de compression plus efficaces doivent être développées.

cinéma numérique

Les fans de football regardent un match contre l'Angleterre en HDTV au cinéma. [7] HD-1 peut être vu .

Avec le passage du cinéma analogique avec des films sur polyester ou un autre support au cinéma numérique avec des films, des flux et des projections numériques, des propositions ont également été faites pour intégrer les résolutions HDTV dans la norme émergente du cinéma numérique. L'organe ITU-R SG 6 de l'Union internationale des télécommunications, qui est unefacility est, a représenté le côté diffusion et a, entre autres, développé la norme HDTV 1080i. L'UIT a tenté d'établir la norme HD 1080p24 comme base du D-Cinema. Même si cette norme n'a pas été établie et que les distributeurs ont rejeté ce projet car la qualité d'image de la HD n'est pas suffisante pour les grandes projections cinématographiques, la quasi-totalité des longs métrages produits en numérique sont encore réalisés en 1080p24 (voir aussi caméra de cinéma numérique ).

En septembre 2004, la Digital Cinema Initiative (DCI) a spécifié un format de stockage et de transport pour le film numérique dans la version 1.0 de sa « spécification technique non contraignante » et en a informé le SMPTE . Dans ce cas, la résolution principale est de 2K et 4K : Selon DCI 1.1., Section 3.2.1.2. et 3.2.1.8 la résolution est : [8]

  • à un rapport d'aspect de 1,85 : 1998 × 1080 pixels pour 2K et 3996 × 2160 pour 4K.
  • à un rapport d'aspect de 2,39 : ( Cinéscope ) 2048×858 à 2K et 4096×1716 à 4K.

Pourtant, la résolution d'image 1080p24 représente la part du lion de la cinématographie numérique, bien que les résolutions d'image HDTV aient été rejetées comme inadéquates. La part du lion des projecteurs numériques dans les cinémas sont 1080p ou 2K, les projecteurs 4K commencent tout juste à être installés dans les cinémas - alors que des milliers de cinémas 1080p/2K existent (plus de 3000 aux États-Unis seulement), il n'y en a que quelques centaines en 4K . Les productions cinématographiques et même publicitaires actuelles sont de plus en plus produites en résolution 4K. Le cinéma peut bénéficier des diffusions HDTV car il existe des sources de revenus supplémentaires en dehors du cœur de métierS'ouvrir. Des événements spéciaux tels que des retransmissions sportives et des concerts peuvent être diffusés en direct dans les cinémas, car les récepteurs pour les signaux numériques peuvent être facilement intégrés dans l'équipement de cinéma numérique existant. Et bien que la résolution de la TVHD ne corresponde pas à celle de la 4K, cela peut toujours être mieux que de projeter le signal d'une émission de télévision traditionnelle ou d'un programme 720p sur l' écran .

Stéréoscopie (TV 3D)

Image anachrome en couleur
 

La stéréoscopie est toute technique capable de transmettre des informations visuelles tridimensionnelles avec 2 images bidimensionnelles et de donner ainsi au spectateur l'impression d'une profondeur spatiale réelle. L'impression spatiale dans les photos ou les films est créée par deux images individuelles superposées qui ont été prises à partir de deux positions légèrement différentes (généralement entre les yeux). Dans les salles de cinéma ou à la télévision, ces films 3D n'étaient que rarement utilisés pour des présentations spéciales, d'abord parce que la production de films 3D est plus complexe et donc plus coûteuse et parce que des lunettes 3D spéciales anaglyphes ou polarisantes ou contrôlées électroniquement sont nécessaires pour visionner ces films.devait être utilisé, ce que tous les téléspectateurs n'ont pas et ne veulent pas porter pour chaque émission. Dans les années 1950, les caméras 3D étaient populaires pour les films d'horreur et les documentaires sont principalement tournés en 3D stéréo. Ces films peuvent également être transférés du celluloïd vers un support numérique et en résolution HD ou sont enregistrés numériquement directement en HD. Depuis le printemps 2007, par exemple, il y avait un cinéma 3D au Cinedom de Cologne avec des films horaires similaires à l'IMAX-3D, mais projetés avec un projecteur numérique 3D DLP. Les lunettes 3D qui y sont utilisées (initialement obturateurs LCD électroniques, maintenant Dolby 3Ddans quatre halls) sont très légères et peuvent presque être confondues avec les verres polarisants. La perte de lumière est également élevée, mais la reproduction est désormais absolument sans scintillement et de haute qualité, également indépendamment de la position de la tête.

Le 21 novembre 2005, NBC a diffusé l'épisode "Still Life" de la série HDTV Medium en vidéo 3D, dans lequel certaines scènes ont été améliorées avec des effets 3D.

Il existe également des tentatives pour amener des signaux 3D HD sur des écrans 3D "autostéréoscopiques" , où le spectateur peut voir l'effet tridimensionnel sans lunettes 3D. Les écrans autostéréoscopiques sont souvent appelés écrans 3D LC (écrans mono-utilisateur) si l'écran spécial ne peut répondre qu'à une seule paire d'yeux. Philips a présenté un prototype au CeBIT 2006, qui montrait également du matériel 3D de KUK Filmproduktion GmbH (le développement de Philips a depuis été interrompu). La résolution horizontale est réduite par la technologie utilisée (masque barrière ou lentilles lenticulaires).

Les images peuvent être transmises soit sous forme de flux de signal vidéo dans lequel les deux sous-images en perspective sont envoyées avec un décalage de couleur anaglyphe (généralement rouge / cyan, obsolète), soit sous forme de demi-images entrelacées en couleur (séquentiel de champ - résolution verticale divisée par deux) ou en tant que méthode "côte à côte" en couleur (images côte à côte compressées 2: 1 horizontalement - demi-résolution horizontale). D'autres méthodes nécessitent deux flux de signaux séparés pour les sous-images en perspective, et donc le double de la bande passante est nécessaire. Les câbles HDMI haut débit offrent suffisamment de réserves de bande passante pour transmettre des flux de données 1080p24 au format "frame-packing" du lecteur Blu-ray 3D à l'écran. Afin d'assurer une lecture correcte, la synchronisation doit êtreentre les deux signaux séparés et, si nécessaire, les lunettes à obturateur 3D. De même, le support qui contient ces informations séparées doit avoir des capacités suffisantes et assurer le double de la vitesse de sortie, tout comme le câble HDMI "HighSpeed". Fin 2009, la norme Blu-ray 3D avec l'interface HDMI1.4a étendue a été définie au niveau international par l'ETSI, la méthode de lecture 3D (pour les lunettes à polarisation 3D passives avec la moitié de la résolution verticale ou pour les lunettes à obturateur 3D actives) reste la 3D Fabricants de téléviseurs et de projecteurs 3D.

Sur le satellite de télévision Eutelsat 9ADepuis début 2009, le programme HD "3DSatTV" est disponible gratuitement sur 11747 MHz (images doubles "côte à côte" l'une à côté de l'autre), début juillet une boucle de 30 minutes avec des animations spatiales, réelles Des enregistrements 3D des courses de 24 heures du Nürburgring, des photos de mode, des impressions de Venise et des films scientifiques de la NASA sur la mission satellite stéréo vers le soleil (animations et vidéos 3D réelles !). Les films 3D seront diffusés en format côte à côte sur une chaîne HDTV de 1920 × 1080 pixels et montreront deux images côte à côte qui ont été comprimées horizontalement 2:1 de manière anamorphique. Le dispositif d'affichage 3D à la maison doit convertir cela en une vidéo 3D plein format 120 Hz avec deux champs superposés au format 16:9, de sorte que les lunettes à obturation LCD, qui sont synchronisées via un signal infrarouge, puissent commuter les deux images partielles stéréoscopiques pour l'œil correct dans un cycle de 60 Hz. Pour la première fois, le Salon international de l'électronique grand public 2009 à Berlin était entièrement consacré à la TVHD 3D, avec plusieurs fournisseurs d'écrans de télévision adaptés, qui ont presque tous préféré la technologie mature des lunettes à obturateur LCD 120 Hz. Depuis le début de 2010, les premiers projecteurs DLP "3D-ready" bon marché (résolution 720p) sont devenus disponibles, qui sont contrôlés par des cartes graphiques PC appropriées via des interfaces HDMI1.3 avec un signal vidéo 3D de 120 Hz. Les lunettes à obturateur 3D assorties peuvent être synchronisées avec un contrôle infrarouge (Nvidia "3D-Vision") ou avec une impulsion blanche spéciale ("DLP-Link"), comme avec les téléviseurs 3D. Pour la première fois, le Salon international de l'électronique grand public 2009 à Berlin était entièrement consacré à la TVHD 3D, avec plusieurs fournisseurs d'écrans de télévision adaptés, qui ont presque tous préféré la technologie mature des lunettes à obturateur LCD 120 Hz. Depuis le début de 2010, les premiers projecteurs DLP "3D-ready" bon marché (résolution 720p) sont devenus disponibles, qui sont contrôlés par des cartes graphiques PC appropriées via des interfaces HDMI1.3 avec un signal vidéo 3D de 120 Hz. Les lunettes à obturateur 3D assorties peuvent être synchronisées avec un contrôle infrarouge (Nvidia "3D-Vision") ou avec une impulsion blanche spéciale ("DLP-Link"), comme avec les téléviseurs 3D. Pour la première fois, le Salon international de l'électronique grand public 2009 à Berlin était entièrement consacré à la TVHD 3D, avec plusieurs fournisseurs d'écrans de télévision adaptés, qui ont presque tous préféré la technologie mature des lunettes à obturateur LCD 120 Hz. Depuis le début de 2010, les premiers projecteurs DLP "3D-ready" bon marché (résolution 720p) sont devenus disponibles, qui sont contrôlés par des cartes graphiques PC appropriées via des interfaces HDMI1.3 avec un signal vidéo 3D de 120 Hz. Les lunettes à obturateur 3D assorties peuvent être synchronisées avec un contrôle infrarouge (Nvidia "3D-Vision") ou avec une impulsion blanche spéciale ("DLP-Link"), comme avec les téléviseurs 3D. Depuis le début de 2010, les premiers projecteurs DLP "3D-ready" bon marché (résolution 720p) sont devenus disponibles, qui sont contrôlés par des cartes graphiques PC appropriées via des interfaces HDMI1.3 avec un signal vidéo 3D de 120 Hz. Les lunettes à obturateur 3D assorties peuvent être synchronisées avec un contrôle infrarouge (Nvidia "3D-Vision") ou avec une impulsion blanche spéciale ("DLP-Link"), comme avec les téléviseurs 3D. Depuis le début de 2010, les premiers projecteurs DLP "3D-ready" bon marché (résolution 720p) sont devenus disponibles, qui sont contrôlés par des cartes graphiques PC appropriées via des interfaces HDMI1.3 avec un signal vidéo 3D de 120 Hz. Les lunettes à obturateur 3D assorties peuvent être synchronisées avec un contrôle infrarouge (Nvidia "3D-Vision") ou avec une impulsion blanche spéciale ("DLP-Link"), comme avec les téléviseurs 3D.

En 2012, il existe plusieurs programmes de démonstration TV 3D gratuits sur Astra 19° Est , la chaîne de télévision payante "Sky 3D" peut généralement être reçue en clair le matin avec des films de démonstration et des bandes-annonces de films 3D. Certaines entreprises présentent les premiers téléviseurs 3D 4K qui offrent une résolution spatiale Full HD avec des lunettes 3D à polarisation passive.

enregistrements

  • Le plus grand écran 720p au monde se trouve au Hard Rock Stadium , domicile des Dolphins de Miami . Il sert de panneau d'affichage et de publicité, a une diagonale d'écran de 44,5 m (1750 pouces) et est composé de LED. [9]
  • Le plus grand écran 1080p au monde se trouve à l'hippodrome de Tokyo. Il a des dimensions de 66,5 m × 11,3 m (751,45 pieds carrés, diagonale 67,45 m ou 2656 pouces). Trois superpositions vidéo peuvent être affichées côte à côte dessus en même temps. Le tableau de bord était composé de 35 écrans LED Mitsubishi Aurora Vision ; les écrans sont alimentés par des signaux analogiques Hi-Vision HD directement depuis le circuit. Avec un rapport d'aspect de 5,89:1, il est moins adapté aux films HD , car ce n'est pas un rapport d'aspect commun à moins que vous n'affichiez également plusieurs films côte à côte. [10]

Voir également

Littérature

  • W. Wunderlich : Télévision numérique HDTV, HDV, AVCHD pour les nouveaux arrivants et ceux qui changent. Auberge-tv Verlag, 2007, ISBN 978-3-00-023484-2
  • Charles A. Poynton : Vidéo numérique et HDTV - Interfaces d'algorithmes. Éditeurs Morgan Kaufman, 2003, ISBN 1-55860-792-7
  • Dominique Hoffmann : Télévision Haute Définition - Théorie et Pratique. Hüthig Verlag, 2005, ISBN 3-7785-3985-X
  • Claudia Udenta : HD 1080/24p – La nouvelle dimension du film(s). Éditeur de médias Reil, 2002, ISBN 3-932972-11-2
  • Armin Gärtner : radio et vidéo en technologie médicale, volume 4 série technologie médicale et technologie de l'information. TÜV Media Verlag, Cologne 2007, ISBN 978-3-8249-1045-8
  • Armin Gärtner : Télévision haute définition dans la technologie médicale. Dans: technologie médicale mt. TÜV Media Verlag Cologne, n° 2, 2007, p. 52-65
  • Gerhard Mahler : Les bases de la technologie télévisuelle. Springer-Verlag, 2005, ISBN 3-540-21900-5 , p. 79–81

liens web

Wiktionnaire : télévision haute définition  - explications du sens, origine des mots, synonymes, traductions
Commons : Télévision haute définition  - Collection d'images, de vidéos et de fichiers audio

les détails

  1. Document EBU Tech 3299, Formats d'image haute définition (HD) pour la production télévisuelle , consulté le 15 décembre 2013
  2. EBU-Tech 3312 : Digital Terrestrial HDTV Broadcasting in Europe (PDF ; 228 Ko) sur : www.ebu.ch, Gênes, février 2006 (anglais)
  3. Masque pour vidéo HD : Sont-ils prêts pour un gros plan en haute définition ? sur : telegraph.co.uk . 12 mars 2005 (anglais)
  4. Limites de la vidéo haute définition : Paul Cameron et Dion Beebe, ACS poussent la vidéo haute définition à ses limites pour Collateral, qui relate la tuerie nocturne d'un tueur à gage. sur : theasc.com, Jay Holben, 2004
  5. Cadre : Star Trek : Détails biographiques d'Archer et Sato sur : dailytrek.de
  6. Star Trek : TOS Remastered : Star Trek – Remastered Trek sur Blu-ray ? Rumours About That & Other Hi-Def Trek sur: tvshowsondvd.com, David Lambert, 1er août 2007 (anglais)
  7. HDTV im Kino : les fans anglais regardent un match au cinéma sur : fr:wikinews, 21 juin 2006 (en anglais)
  8. DCI Cinema Specification : DCI Cinema System Spec 1.1 ( Memento du 1er juillet 2007 aux archives Internet ) (PDF ; 1,4 Mo) sur : dcimovies.com
  9. Le plus grand écran 720p : Dolphin Stadium 720p HDTV (le plus grand au monde) dévoilé ( Memento des Originals du 3 septembre 2006 dans Internet Archive ) Info : Le lien de l'archive a été inséré automatiquement et n'a pas encore été vérifié. Veuillez vérifier le lien d'origine et d'archive conformément aux instructions , puis supprimer cet avis.  @1@2Vorlage:Webachiv/IABot/www.hdbeat.comsur : hdbeat.com, Richard Lawler, 9 avril 2006 (anglais)
  10. Le plus grand écran 1080p : Le plus grand écran HDTV au monde avec 751 mètres carrés ( Memento des Originals du 14 janvier 2007 dans Internet Archive ) Info : Le lien de l'archive a été inséré automatiquement et n'a pas encore été vérifié. Veuillez vérifier le lien d'origine et d'archive conformément aux instructions , puis supprimer cet avis.  @1@2Vorlage:Webachiv/IABot/www.chip.desur : chip.de, 29 juillet 2006