Jacob Schedlich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Jacob Schedlich (né en mars 1591 à St. Joachimsthal , en Bohême ; mort le 29 décembre 1669 dans cette ville) était un facteur d'orgues germano - bohémien du XVIIe siècle .

la vie

Jacob Schedlich est né début mars 1591 en tant que fils du maître de l'hôpital St. Joachimthaler et plus tard maire Andreas Schedlich (1556-1616) et de son épouse Magdalena Zeileysen (* 1564, fille de Hans Z., St. Joachimsthal ) [2] et baptisé le dimanche Réminiscère , puis le 10 mars. [3] Son frère David (1607–1687) était un compositeur bien connu .

Après avoir reçu une formation pour jouer de l'orgue et pour régler et rectifier des horloges auprès du compositeur de Nuremberg Hans Leo Hassler , il fut formé en 1607 comme organiste, maître d'école et chantre dans sa ville natale de St. Joachimsthal. De plus, il est chargé d'entretenir les horloges de l'église paroissiale et de la halle au pain. Pendant ce temps, il est apparu en tant que compositeur à petite échelle. Un Magnificat et intonationes precum vespertinatum 4V parut sous forme d'estampe en 1613. , ainsi qu'une missa brevis manuscrite et un canon . [4]

En 1619, il fut nommé membre du conseil municipal, où il s'occupa des affaires des orphelins. En 1624, il devient inspecteur et collecteur d'impôts. En 1625, il démissionne du poste d'organiste qui lui avait été confié pendant 18 ans. En 1633, il fut élu maire pour la première fois, poste qu'il occupa pendant 36 ans. Schedlich a été enterré dans l'église de sa ville natale.

Schedlich était un facteur d'orgue bien connu dans les Monts Métallifères , où l'on retrouve une grande partie de son œuvre. Sa zone de chalandise s'étend dans le Vogtland et la Thuringe. Schedlich était le beau-père et le professeur du facteur d'orgues Kulmbach Matthias Tretzscher .

liste des oeuvres

Littérature

les détails

  1. Jacob Schober : Deux sermons funéraires chrétiens : celui de l'enterrement de l'homme investi et sage alors honoré Andreas Schedlichs/maire de la Clé. Libre Bergstadt S. Joachimsthal/ Qui s'endormit béatement en Christ le 17 Martii Anno 1616/ et le 20 après/ qui fut le dimanche Judica, honnêtement enterré sur terre/ L'autre à l'enterrement de la méritoire et vertueuse Vierge Marie/ Maintenant a commémoré la fille bien-aimée de M. Andreas Schedlich/ qui jubila doucement le dimanche et mourut joyeusement dans le Seigneur/ et le mercredi ensuite fut honnêtement enterrée sur terre/ Anno 1610. Tenue / par Jacob Schober/ pasteurs des Églises de Dieu à S. Joachims Thal . Leipzig 1616. Numérisé
  2. Livre paroissial Joachimsthal I, Bl. 109/arrière ( http://www.actapublica.cz )
  3. Registre paroissial Joachimsthal III, Bl. 179. ( http://www.actapublica.cz )
  4. Thomas Roder :  Schedlich, Jacob. Dans : MGG Online (abonnement requis).
  5. Jonny Hielscher : All Saints Church Raschau. 800 ans d'histoire de l'église. Berlin 2012, page 395. ISBN 978-3-8442-1647-9
  6. Karsten Richter : 200 ans Trampeliorgel zu Markersbach. Luthérien évangélique Paroisse de Markersbach, 2006, p. 4.