Jean le Baptiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Mosaïque de Jean-Baptiste avec l'inscription Ό άγιος Ιω[άννης] ό Πρόδρομος (« Saint Jean le Précurseur ») à Sainte-Sophie , Istanbul , XIIe siècle
Le Baptême du Christ, miniature française, vers 1165 ( Galerie de photos des Musées nationaux de Berlin )
Baptême du Christ, fresque cappadocienne, XIIe siècle
Saint Jean-Baptiste par Hans Multscher, vers 1459 ( Musée national bavarois , Munich)
Johannes dT avec des ailes d'ange et 18 scènes de sa vie. École de Nijni Novgorod, XVIe siècle

Jean-Baptiste , latin John Baptista (né vers 5 avant JC ; mort vers 30 ou avant 36 après JC ) ( hébreu Yokhanan HaMatbil יוחנן המטביל; syrien classique FL Yohanan Mamdana ; Grec Ἰωάννηςὁ βαπτιστής Iōánnēs ho Baptistḗs [1] [2] Grec ancien Ἰωάννης ὁ βαπτίζων; Latin Io(h)annes Baptista ) était un prédicateur pénitentiel juif qui est apparu en Galilée et en Judée vers 28 après JC . Il était actif dans le judaïsme palestinien et avait également des partisans dans la diaspora juive . Son historicité est contestée, mais selon l'opinion qui prévaut aujourd'hui, elle est garantie par l'historien juif Flavius ​​​​Josephus . [2]

Dans le Nouveau Testament , écrit en grec par les premiers chrétiens , Jean est présenté comme un prophète de la fin des temps et un pionnier de Jésus-Christ avec ses propres disciples. Suite à cela, de nombreuses églises le vénèrent comme un saint . Les Mandéens lui ont fait remonter leur religion et le considèrent comme leur réformateur le plus important. Dans le Coran , le livre saint de l'Islam , Jean est l'avant-dernier prophète avant ʿĪsā ibn Maryam (Jésus) et Mahomet (Sourate 3:39).

Sources

Les sources d'informations possibles sur Jean-Baptiste sont les quatre évangiles du NT, le livre des Actes de Luc et la section Antiquitates Judaicae XVIII 5, 2 de Flavius ​​​​Josephus. [2] Leurs représentations diffèrent grandement et reflètent les intentions des auteurs :

  • Selon Mc 1,2-15  UE , Jean apparaît comme le précurseur et le pionnier de Jésus, que l' Évangile de Marc dépeint comme le fils de Dieu et le fils de l' homme .
  • Des textes comme Mt 3.7-10  UE par. Lc 3.7-9  EU et Mt 3.11f. UE Par. Luc 3 : 16f. EU sont des sermons menaçants, puissants en paroles et en images, proclamant le jugement final imminent de Dieu. Ils font apparaître Jean comme un prédicateur apocalyptique de la pénitence. Ils sont attribués à l'hypothétique logia source Q , qui est dérivée des textes correspondants des Synoptiques et dont la fixation écrite est souvent datée entre 40 et 60.
  • Lc 1.5-2.29  EU , une partie de l' histoire de Noël , montre les événements avant la naissance de Jean et de Jésus en grande partie en parallèle : leurs naissances sont annoncées par un ange comme l' élection et la mission de Dieu pour la libération finale de tout Israël. Cependant, les événements de Jésus surpassent toujours les événements de Jean. [3]
  • Dans Jn 1,7-18  UE et Jn 1,19-36  UE , le Baptiste apparaît principalement comme le premier et décisif témoin de Jésus, le Logos incarné et vainqueur de l' éon anti-Dieu . [4]
  • Dans Mt 11 : 2-19  UE Jean envoie ses disciples à Jésus et demande s'il est celui qu'on attend. Jésus loue Jean et le décrit comme le messager qui devrait se désigner lui-même.
  • Chez Flavius ​​​​Josephus, Jean apparaît comme un modèle ascétique qui observe les prescriptions de la Torah pour un Nazaréen et encourage les Juifs à prendre des bains de purification répétés. La finalité de son baptême comme dernière chance de conversion , soulignée par les premiers textes chrétiens, manque ici.

naissance et enfance

Elisabeth allaite le nouveau-né Johannes, Évangiles de Klosterneuburg , vers 1340

Les histoires sur la naissance et l'enfance du Baptiste dans Luc 1-2  UE sont probablement de peu d'importance historique . Certains théologiens soupçonnent ici des légendes personnelles du cercle des fidèles baptistes, qui veulent transférer l'importance ultérieure du baptiste aux événements entourant la naissance et l'enfance de Jean et l'illustrer à l'aide de motifs de l'Ancien Testament. [5] Mais ces textes ne sont nullement improductifs pour la reconstruction historique. D'après Luc 1 : 13-15  UE , Jean est annoncé par l' ange Gabriel comme un homme abstinent de vin et de stupéfiants avant sa naissance. D'après Am 2.11f EU être interprété comme caractéristique des prophètes. [6]

Jean est probablement issu d'une famille sacerdotale : Selon l'Évangile de Luc, Jean était le fils du prêtre Zacharie de la classe sacerdotale d'Abija et d' Élisabeth de la famille d' Aaron ( Lc 1,5  UE ). Étant donné que la classe sacerdotale Abijah était l'une des moins importantes des 24 classes sacerdotales ( 1 Chr 24,19  UE ), cela pourrait bien être une affirmation fiable.

D'après Luc 1.5  UE , Jean est né « du temps d' Hérode , roi de Judée » ; cela a régné à partir de 38 av. à 4 avant JC Dans Lc 1.39  EU , le lecteur apprend que le lieu de résidence d'Elizabeth est : "une ville dans la région montagneuse de Judée". Même cette information imprécise indique le peu d'intérêt historique de l'auteur, qui s'intéresse essentiellement à un énoncé sur le plan théologique du sens. [sept]

Les spéculations sur le séjour du jeune Jean à Qumran provenant de Luc 1.80  UE ne peuvent pas être vérifiées historiquement. Dans l'énoncé « a vécu dans le désert jusqu'au jour où il a reçu la commission de paraître en Israël », le motif du séjour et du travail dans le désert, qui caractérise le Baptiste comme prophète, a pu être avancé à l'époque d'avant son appelez être. [8ème]

l'heure et le lieu de l'événement

Judée , Samarie , Galilée et Pérée au temps d ' Hérode , roi client à partir de 39 av. à 4 avant JC Chr.

Selon les informations de Luc, l'apparition de Jean commence « dans la quinzième année du règne de l'empereur Tibère » ( Luc 3.1  UE ), qui fait référence aux années 26-29 après JC. La 15e année du règne de Tibère était en l'an 26/27 ou 29/30 après JC, selon que l'on compte ses règnes à partir de son co-règne avec Auguste (automne 12) ou à partir de l'époque de sa seule domination ( 14 août). Le flou de la datation résulte aussi de l'incertitude quant à savoir si l'auteur a commencé l'année après le calendrier séleucide utilisé en Orient ou le calendrier romain. [9]

Les informations de localisation bibliques donnent des informations contradictoires sur le lieu où le Baptiste est apparu : dans le désert au Jourdain ( Mc 1.3-5  UE ), dans le désert de Judée ( Mt 3.1  UE ), à Béthanie , au-delà du Jourdain ( Jn 1.28 ; 10.40  EU ) ou à Aenon près de Salim ( Joh 3.23  EU ). Aujourd'hui, les groupes de touristes se voient présenter le site de baptême "authentique" à la fois sur la rive ouest du Jourdain ( Cisjordanie ) et sur la rive est ( Jordanie ). Cependant, la partie est jordanienne est susceptible de revendiquer les meilleurs arguments. Seulement là-bas, à Pereade la Bible, Hérode Antipas avait le droit d'emprisonner le Baptiste ( Mc 6:17-29  UE ; Jos Ant XVIII 5:2); Les traditions de l'Ancien Testament semblent également avoir joué un rôle dans le choix du lieu de Jean ( Jos 3 et 4  UE ; 2 R 2,1-18  UE ). Ce n'est qu'au cours des siècles suivants que le site du baptême était situé sur la rive ouest du Jourdain, principalement pour des raisons pratiques; la première preuve de cette tradition est la célèbre mosaïque de Madaba (VIe siècle), la plus ancienne carte de Palestine qui nous soit parvenue. [dix]

Activité publique et exécution

Les travaux publics

Jean D T. dans le désert, tableau du maître bernois des œillets , vers 1490 ( Kunsthaus Zürich )
Baptême du Christ, Joachim Patinir, vers 1515 ( Kunsthistorisches Museum Vienna )

Vers les années 26/27 ou 29/30 après JC, Jean-Baptiste a commencé son ministère public. Son principal domaine d'activité était dans ce qui était alors Perea de l'autre côté du Jourdain en face de Jéricho . Il a mené une vie résolument ascétique - selon Mk 1.6  EU , il se serait nourri de sauterelles [11] et de miel sauvage , selon Mt 11.18  EU , il ne mangeait et ne buvait rien. Il prêchait dans le style des anciens prophètes et baptisait (le baptême consistait alors en une immersion dans l'eau, cf. origine du mot). Jean a appelé à la repentance et a annoncé la venue du royaume de Dieu et "un plus fort" au jugement de la fin des temps ( Mt 3.1.11-12  UE ; Lc 3.4.15-17  UE ). Dans le christianisme, il est considéré comme le précurseur de l'arrivée imminente du Messie et est associé à Élie .

Les disciples de Jean étaient nombreux, dont Jésus de Nazareth , qui fut baptisé par lui . [12] [13] Avec leur message de jugement, Jean et Jésus appartiennent à la tradition prophétique d'Israël et se tenaient ainsi en dehors des groupes juifs de leur temps, qui ne connaissaient pas non plus le baptême. [13] Jésus semble avoir baptisé avec l'approbation de Jean au Jourdain ( Jean 3.22  UE ; Jn 4.1-2  UE ) . [13]

A la question des soldats juifs au service de la dynastie d'Hérode : Que devons-nous faire ? Jean répondit : Ne faites violence à personne, ne faites chanter personne et contentez-vous de votre salaire ( Lc 3,14  UE ). Beaucoup de ces soldats sont devenus des disciples de Jean. Certains des disciples de Jean ont rejoint Jésus de Nazareth après sa mort (par exemple, Actes 19 : 1-7  UE ). Dans l'histoire postérieure, les disciples de Jean se retrouvent sous le nom de Mandéens .

Capturer

Capture du Baptiste, relief en bronze de Lorenzo Ghiberti , 1427, Florence

Hérode Antipas était marié à Phasaelis, la fille du roi nabatéen Aretas IV. Il épousa plus tard Herodias , la femme de son demi-frère Herod Boethos, qui est appelé "Philippus" dans le Nouveau Testament (probablement une épithète). Afin de pouvoir épouser Hérodias, Hérode Antipas a rejeté sa première femme Phasaelis.

Selon les évangiles, Jean a été jeté en prison peu de temps après avoir baptisé Jésus, c'est-à-dire H au début de l'activité publique de Jésus ( Mt 4.12  UE , Mc 1.14  UE , Lc 3.19-20  UE ). Les recherches datent la capture du 27/28 ou vers le 30/31. La raison de l'arrestation, selon les Evangiles, était que Jean avait reproché à Hérode Antipas d'avoir épousé la femme de son frère ( Mt 14 : 3-4  EU , Lc 3:19  EU). Selon Flavius ​​​​Josephus, la raison de son emprisonnement était qu'Hérode craignait que "la réputation de l'homme dont les conseils semblaient être généralement suivis n'excite le peuple à la rébellion" (Ant. Jud. 18:5:2). Il le retint captif dans sa forteresse frontalière de Machaerus sur la Mer Morte .

exécution

Décapitation du Baptiste, gravure de Rembrandt, vers 1640 ( Metropolitan Museum of Art , New York)

Selon Marc 6.17-29  UE et Mt 14.3-12  UE , la fille d' Hérodias , la femme d'Hérode, aurait, à son instigation, demandé et reçu la tête de Jean-Baptiste d'Hérode en récompense d'une danse. Le nom de la fille Salomé n'est pas mentionné dans les évangiles, mais c'est dans Flavius ​​​​Josephus ( Jüd. Alt. XVIII 5,4), qui, cependant, ne mentionne pas le motif précis de l'exécution. Les évangiles sont à nouveau silencieux sur leur emplacement; selon Josèphe, cela s'est passé à la forteresse de Machaerus à la mer Morte, qui sécurisait la frontière entre le territoire d'Antipas et celui d'Arétas (juif Alt. XVIII. 5: 2).

L'exécution a probablement eu lieu en 28/29 ou 31/32 et selon les Evangiles le jour de l'anniversaire d'Hérode Antipas, dont la date exacte est inconnue à ce jour. Une commémoration à l'église "Décapitation de saint Jean-Baptiste" est célébrée le 29 août. [14] Cependant, on ne sait pas si cela est censé correspondre à l'anniversaire historique de la mort ou à la dédicace de la cathédrale byzantine-franconienne de Saint-Jean en Samarie, dans laquelle se trouverait le tombeau du Baptiste.

Guerre entre Hérode Antipas et Aretas

Phasaelis, l'épouse rejetée d' Hérode Antipas , avait élu domicile à Machaerus. De là, elle s'enfuit chez son père Aretas (vers 34/35 après JC), comme l'historien Josèphe à Jüd. Alt XVIII, 5, 1–2 rapporté. La relation entre Hérode Antipas et Aretas était déjà tendue en raison de conflits fonciers, et Aretas a été encore plus offensé par son mariage avec Herodias. Un combat semblait inévitable.

La guerre a éclaté à l'hiver 34/35 ou 35/36 après JC. L'exécution précédente de Jean-Baptiste signifiait que certains des soldats juifs - à savoir les partisans de Jean - refusaient de soutenir Antipas dans la guerre contre Aretas. [2] Hérode Antipas a perdu la guerre. Avec l'aide des Romains , il a pu maintenir son pouvoir, mais en compensation, il a dû céder la ville et la région de Damas à Aretas (de 37 à 39). Lorsque Paul s'enfuit de Damas, la ville appartenait aux dominions d'Arétas ( 2 Cor 11:32  UE ).

Le peuple juif a interprété la défaite d'Hérode Antipas face à Aretas comme la punition de Dieu pour avoir précédemment exécuté Jean-Baptiste. [2]

A ce jour le décès

Après un emprisonnement plus long, Jean fut exécuté alors que Jésus était encore en vie (cf. Mt 14,6-12  UE ; Mc 6,21-29  UE ). Les deux peuvent donc être datés avant la mort de Jésus, que la plupart des chronologistes modernes datent de l'an 30, certains aussi de l'an 33. D'après cela, la capture de Jean se situe vers le 27/28 ou le 30/31 et la mort de Jean vers le 28/29 ou le 31/32.

Une certaine difficulté pour cette chronologie dérivée des Evangiles se voit dans le récit de l'historien Josèphe dans les Antiquitates Judaicaevoir. Comme les Evangiles, Josèphe rapporte qu'Hérode Antipas a abandonné sa femme pour pouvoir épouser la femme de son frère. (Si les Évangiles sont exacts que la critique de Jean était la raison de son emprisonnement, il aurait dû être emprisonné peu de temps après.) Cependant, Josèphe poursuit en rapportant que la femme rejetée s'est enfuie vers son père Aretas, et qu'à cause de la honte sa fille , mais aussi à cause de différends frontaliers a commencé une guerre avec Hérode - après la mort du tétrarque Philippe, qui peut être datée de 33/34. Dans cette guerre, l'armée d'Hérode a été vaincue, et les Juifs y ont vu la punition de Dieu pour l'exécution de Jean-Baptiste.

Ce récit des événements peut donner l'impression que la capture et l'exécution de Jean se situent juste avant la guerre entre Aretas et Hérode, et par conséquent seulement après 33/34. Cette conclusion n'est généralement pas tirée, cependant, car elle remettrait en cause soit la chronologie établie de Jésus (selon laquelle il est mort en 30 ou 33), soit la simultanéité du ministère public de Jean et de Jésus. Le rapport de Josèphe date de l'an 94, longtemps après les événements et plus de 20 ans après le premier Évangile, l'Évangile de Marc. Rétrospectivement, Josèphe semble, comme il le fait souvent, résumer des événements distants de plusieurs années comme s'ils se succédaient directement.

Islam

Sanctuaire de Jean-Baptiste dans la mosquée des Omeyyades à Damas

Le Coran mentionne également Jean (commeيحيى/ Yaḥyā ) et décrit que Zacharias a reçu des anges la nouvelle de la naissance d'un fils. Il a demandé un signe à Allah, après quoi Zacharie n'a pas parlé au peuple pendant trois jours (différent dans la version NT) ( Sourate 3 :38-41, 19 :10 ) . Alors que le Coran ne donne aucun détail sur la vie de Jean, il dit qu'il avait "la sagesse quand il était enfant" (19:13).

Il est rapporté que John a mangé avec des animaux sauvages parce qu'il craignait le contact avec d'autres personnes. De plus, Jean pleurait très souvent. Il a justifié cela en disant que le pont entre l'enfer et le paradis ne peut être franchi qu'avec des larmes.

Les disciples de Jean-Baptiste sont probablement appelés Sabéens dans le Coran . En tant qu'adeptes d'une religion du livre, ils bénéficient d'une protection spéciale dans l'État islamique s'ils paient la jizya (une taxe pour les chrétiens, les juifs et les sabéens). Les musulmans, comme les mandéens, l'appellent John Yahya .

culte dans l'église

Jean-Baptiste (ange du désert) avec l' Enfant Jésus couché dans le calice , icône russe de 1620

Jean-Baptiste est l'un des saints les plus importants des Églises orthodoxe et catholique . Il est considéré comme le dernier et le plus grand des prophètes , comme le pionnier adventiste de Jésus et comme un modèle de l' ascète .

Réception dans l'ancienne église

Les Pères de l'Église ont considéré Jean-Baptiste comme l'une des figures clés des Évangiles et ont lutté pour trouver une compréhension théologique de Saint-Jean-Baptiste. Jean, ce qui serait cohérent avec la christologie qui s'était développée depuis la rédaction du Nouveau Testament. En particulier, le baptême de Jésus par Jean a forcé les commentateurs des Évangiles tout au long de l'histoire de l'Église à combiner la haute christologie (Jésus en tant que Fils de Dieu préexistant ) avec la demande de Jésus de se faire baptiser par Jean. [15] Dans l' apocryphelittérature il existe de nombreux exemples d'embellissements légendaires et de littérature de piété édifiante traitant de l'enfance de Jean-Baptiste. [16]

culte local

Jean-Baptiste dans les armoiries de Künzelsau

Les chapelles baptismales sont souvent dédiées à Jean-Baptiste.

Jean-Baptiste est le saint patron de Florence et de Perth en Ecosse, c'est pourquoi il fut longtemps connu sous le nom de "St. la ville de Jean". John est le saint patron de l' Ordre de Saint-Jean ou de l'Ordre des Chevaliers de Malte . Voir aussi Hospitaliers .

Johannes l'Ancien apparaît dans de nombreuses armoiries de la ville. T. comme saint de la ville. [17]

festivals

La fête de la naissance du Baptiste est le 24 juin, jour de la Saint- Jean , qui est observé dans presque toutes les églises. La date de la Saint-Jean est donc dérivée du fait que, selon l'évangile de Luc, Jean avait six mois de plus que Jésus ; ainsi la fête de la naissance du Baptiste était placée le jour six mois avant la veille de Noël . Outre Marie, la mère de Dieu , Jean-Baptiste est le seul saint dont la fête de la naissance est célébrée avec une grande fête dans la liturgie catholique romaine . Jusqu'en 1955, veille du jour où cette fête était considérée comme la veille , la messe du soir peut désormais être célébrée avec ses propres textes .

La commémoration de l'église primitive de la décapitation de Jean-Baptiste peut également être trouvée dans les calendriers des fêtes de diverses dénominations, mais a pris moins d'importance que la fête de la naissance:

Les églises orthodoxes connaissent aussi les jours du souvenir

  • 7 janvier (plus ancienne commémoration de Jean, lendemain de la fête des apparitions , qui célèbre aussi le baptême de Jésus ) ;
  • 24 février (première et seconde découverte de la tête de Jean-Baptiste) ;
  • 25 mai (troisième découverte de la tête de Jean-Baptiste) ;
  • 23 septembre (Conception de Jean-Baptiste).

reliques

Tête relique à Amiens

Il y a plusieurs endroits qui prétendent avoir la tête du saint comme relique . D'une part l'église de San Silvestro in Capite à Rome, à côté la cathédrale d'Amiens . Selon la tradition locale, le chanoine de Picquigny Wallon de Sarton a apporté la relique de la tête de Constantinople en 1204 comme butin de guerre de la quatrième croisade et l'a donnée à son oncle, l'évêque Richard de Gerberoy à Amiens . [21] Mais aussi la mosquée Omayadden (à l'époque préislamique la cathédrale Saint-Jean) à Damas et la basilique Saint-Jean. Église Saint-Jean en JordanieMadaba prétend garder la tête du Baptiste.

En 2010, lors de fouilles sur l'île de la mer Noire de Sveti Ivan , un reliquaire portant l'inscription Jean-Baptiste a été découvert dans l'autel de l'église de l'ancien monastère impérial Jean-Baptiste . Des os de dents, de mains, de pieds et de mâchoires ainsi que des os d'animaux ont été découverts dans l'urne. Les archéologues bulgares veulent attribuer les reliques qui sont venues à Sozopol de Constantinople au 4ème siècle après JC à Jean-Baptiste. [22] En juin 2012 , Thomas Higham a publiéde l'Université d'Oxford et Hannes Schroeder de l'Université de Copenhague ont utilisé les résultats de leur analyse ADN, qui a montré que tous les restes provenaient du même homme du Moyen-Orient, et les ont datés du premier siècle après JC. [23] Les reliques sont gardées dans l'église de Saints Cyril et Methodius dans Sozopol proche .

Un reliquaire au bras doré, censé contenir les os de l'avant-bras droit de Jean-Baptiste, est exposé dans le pavillon Emanat-ı mukaddese du palais de Topkapi à Istanbul . La relique a été capturée par Mehmet II lors de la conquête de Constantinople en 1453. Un morceau du crâne de John est également montré. [24]

ACCUEIL

littérature et musique

Jean-Baptiste et les personnages qui lui sont associés, à savoir Hérode , Hérodias et Salomé , étaient des sujets populaires non seulement des légendes en prose médiévales [25] mais aussi plus tard dans la littérature , le théâtre et la musique , par ex. B. pour le drame Salomé d' Oscar Wilde et l'opéra Salomé basé sur celui-ci de Richard Strauss et l'histoire Hérodiade de Gustave Flaubert , qui est à la base du livret d' Hérodiade de Jules Massenet . Vers 1626 , Daniel Bollius composa la Rapraesentatio harmonica conceptionis et nativitatis S. Joannis Baptistae (« Représentation musicale de la conception et de la naissance de saint Jean-Baptiste »), considérée comme le premier oratorio d' un compositeur allemand. [26]

Arts visuels

Les attributs iconographiques du Baptiste sont le vêtement de fourrure, la crosse ou un agneau , et le geste pointant vers Jésus, souvent associé à la bannière "Ecce Agnus Dei " ("Voici l'Agneau de Dieu"). Le saint est généralement représenté mince et avec de longs cheveux pour souligner son mode de vie ascétique.

Dans la Legenda Aurea , qui a eu une influence sur l'iconographie médiévale , John est également décrit comme un ange conformément à la prophétie de l'Ancien Testament dans Malachie 3: 1 [27] . Dans la tradition picturale de l'Église d'Orient, Jean est donc généralement représenté avec de grandes ailes. Jean-Baptiste apparaît sur l' iconostase des églises orthodoxes, généralement dans une place centrale dans le cadre de la Deësis , ou directement à droite de l' icône centrale du Christ , la Sainte Mère à la gauche du Christ.

Au Moyen Âge, les représentations principalement en plastique avec la tête de Saint-Jean-Baptiste sur un bol sont connues sous le nom de bols de Saint-Jean . Ils étaient vénérés par le peuple et circulaient dans les hôpitaux pour soulager la douleur, notamment en cas de maux de tête.

représentations scéniques

Des cycles avec des scènes de sa vie peuvent être trouvés dans l'enluminure de livres, dans la peinture d'icônes de l'Orient ou sur les panneaux des panneaux d'autel médiévaux. John a également joué un rôle particulier dans la peinture de la Renaissance, peut-être favorisé par son statut de saint patron de Florence. En tant que Johannesknabe , il apparaît souvent ici avec le Jesusknaben , qui a à peu près le même âge , et la Sainte Mère .

Un thème majeur de l'art chrétien de tous les âges est le baptême de Jésus par Jean dans le Jourdain. Un motif populaire, parce que dramatique, dans la peinture moderne est la décapitation de Jean-Baptiste , représentée soit comme une seule figure de Salomé avec la tête de Jean-Baptiste , soit comme le processus de décapitation lui-même, tous deux représentés dans des peintures bien connues de Caravage

franc-maçonnerie

Jean-Baptiste est considéré comme le saint patron des huttes des bâtisseurs , en particulier des tailleurs de pierre . La Saint-Jean est la fête nationale des loges de la franc- maçonnerie de Saint-Jean dans le monde entier .

coutumes régionales

À l'exception du vin de Saint -Jean, les coutumes de Saint-Jean (le feu de Saint- Jean, les herbes de Saint-Jean, le gâteau de Saint-Jean, la confiture de Saint- Jean , le bol de Saint-Jean ) sont principalement liées à Jean-Baptiste, et non à l'évangéliste.

commémoration et appellation

Voir également

Littérature

  • Hans Bernd Altinger : Jean-Baptiste. Sa Vraie Vie et Ses Oeuvres - Son Retour . Trois ormes, Munich 1996, ISBN 978-3-926087-20-1 .
  • Knut Backhaus : Les "Disciples" de Jean-Baptiste. Une étude des origines religieuses et historiques du christianisme . Études théologiques de Paderborn 19. Schöningh, Paderborn et autres 1991, ISBN 3-506-76269-9 .
  • Martin Ebner : Jésus de Nazareth, ce que l'on peut savoir de lui. Catholic Bible Work, Stuttgart 2007, ISBN 978-3-460-33178-5 , pp. 73-85
  • Josef Ernst : Jean-Baptiste - l'enseignant de Jésus ? Livres bibliques 2. Herder, Fribourg-en-Brisgau / Bâle 1994, ISBN 3-451-23479-3 .
  • Michael Hartmann : La mort de Jean-Baptiste. Une étude exégétique et réception-historique sur le fond des approches narratives, intertextuelles et culturelles-anthropologiques . Contributions bibliques de Stuttgart 45e ouvrage biblique catholique, Stuttgart 2001, ISBN 3-460-00451-7 .
  • Flavius ​​​​Josèphe . Les Nouvelles Œuvres Complètes de Josèphe. Traduit par William Whiston. 1999. Publications Kregel, Grand Rapids, Michigan, ISBN 0-8254-2948-X .
  • James A. Kelhoffer, Le régime de Jean-Baptiste : "Sauterelles et miel sauvage" dans l'interprétation synoptique et patristique . WUNT 176. Mohr Siebeck, Tübingen 2005, ISBN 3-16-148460-6 .
  • Friedrich-August von Metzsch : Jean le Baptiste. Son message et sa représentation dans l'art . Livre illustré Hänssler. Haenssler, Holzgerlingen 2001, ISBN 3-7751-3719-X .
  • Ulrich B. Müller : Jean-Baptiste. Prophète juif et précurseur de Jésus . Figures bibliques 6. Evangelische Verlagsanstalt, Leipzig 2002, ISBN 3-374-01993-5 .
  • Torsten Reiprich : Jean le Baptiste. Appelant et Prophète . Dans : Pratiquer l'éducation communautaire . 4/2008, p. 51–53
  • Hartmut Stegemann : Les Esséniens, Qumrân, Jean-Baptiste et Jésus. Un livre non romanesque . Spectre Herder 4128. 8e édition, Herder, Fribourg-en-Brisgau / Bâle 1999, ISBN 3-451-04128-6 .
  • Joan E Taylor: Jean-Baptiste dans le judaïsme du Second Temple . SPCK, Londres 1997, ISBN 0-281-05126-7 .
  • Gerd Theißen : Retard au tribunal et proclamation du salut pour Jean-Baptiste et Jésus . Dans : Gerd Theißen, Annette Merz (éd.) : Jésus en tant que personnage historique. Contributions à la recherche sur Jésus . FRLANT 202. Vandenhoeck & Ruprecht, Göttingen 2003, ISBN 3-525-53886-3 , pp. 229-253

Sur la figure du Baptiste dans les Evangiles :

  • Gerd Häfner : Le précurseur promis. Critique éditoriale de la représentation de Jean-Baptiste dans l' Évangile de Matthieu . Contributions bibliques de Stuttgart 27. Verl. Kath. Bibelwerk, Stuttgart 1994, ISBN 3-460-00271-9 .
  • Christoph Gregor Müller : Plus qu'un prophète. Le dessin du personnage de Jean-Baptiste dans l' œuvre narrative lucanienne . Les études bibliques de Herder 31. Herder, Freiburg i. Br. 2001, ISBN 3-451-27622-4 .
  • Angelika Ottillinger : précurseur, modèle ou témoin ? Sur le changement de l'image du Baptiste dans l' évangile de Jean . Dissertations inaugurales, Theological Series 45. EOS-Verlag, St. Ottilien 1991, ISBN 3-88096-845-4 .
  • Michael Tilly : Jean-Baptiste et la biographie des prophètes. La tradition synoptique du Baptiste et l'image du prophète juif au temps du Baptiste . BWANT 137. Kohlhammer, Stuttgart et autres 1994, ISBN 3-17-013180-X .
  • Gary Yamasaki : Jean-Baptiste dans la vie et la mort. Critique orientée vers le public du récit de Matthew . JSNTSup 167. Academic Press, Sheffield 1998, ISBN 1-85075-916-2 .
  • Brian C Dennert : Jean-Baptiste et le cadre juif de Matthieu . WUNT II 403. Mohr Siebeck, Tübingen 2015, ISBN 978-3-16-154005-9 .

liens web

Commons : Jean-Baptiste  - Collection d'images, de vidéos et de fichiers audio

les détails

  1. Matthieu 3 : 1 ; Luc 7:20
  2. a bcd Josèphe . _ _ Antiquités juives XVIII, 5.2 : éd. Karl Ernst Richter , p. 141 ; éd Benedikt Niese , p.161 , lignes 20–21 (archive.org) ; Anglais par William Whiston ( gutenberg.org )
  3. Heinz Schürmann : L'Évangile de Luc , commentaire théologique de Herder sur le Nouveau Testament III 1, Herder, Fribourg 1969, p. 25
  4. Vue d'ensemble des différentes images du Baptiste dans Josef Ernst : Johannes der Täufer. Le professeur de Jésus ?
  5. ^ Voir Müller 2002, Jean 13.
  6. Yvonne Pörzgen : Temps intoxiqué : Drogues dans la littérature russe et polonaise contemporaine . Böhlau Verlag Köln Weimar, 2008, ISBN 978-3-412-20234-7 ( google.de [consulté le 18 juin 2020]).
  7. Pour le riche contenu de la signification théologique, voir Willibald Bösen : Né à Bethléem. Les histoires de l'enfance des évangiles .
  8. Cf. Josef Ernst : Jean-Baptiste. Interprétation, histoire, histoire d'impact (1989), pages 276 et suivantes (Google Books).
  9. Pour plus de détails sur la datation dans Lc 3.1 sq.  EU cf. Josef Ernst : L'Évangile selon Luc , p. 106 sq. ; Ludwig Neidhart : Quand le temps fut accompli , in Bridge to Man 133, 1/1998, pp. 18-20.
  10. Pour la localisation du site baptismal cf. : Hartmut Stegemann : Die Essener , Qumran, Johannes der Täufer und Jesus . 294 et suiv.
  11. Selon le philologue des études araméennes Günther Schwarz , le mot araméen ne signifie pas sauterelles, mais carottes sauvages (Günther Schwarz, Das Jesus-Evangelium , Munich 1993, p. 351).
  12. Walter Kasper : Jésus le Christ , Mayence 1974, ISBN 3-7867-0464-3 , p.77 en référence à Rudolf Bultmann : Histoire de la tradition synoptique , Göttingen 1921, p.261 et suiv.; Martin Dibelius : L'histoire de la forme de l'Évangile , Tübingen 1919, p.270 et suiv.; Fritzleo Lentzen-Deis, Le Baptême de Jésus selon les Synoptiques , Francfort a. M. 1970.
  13. ^ un bc Jürgen Becker : Jésus de Nazareth. Berlin 1995, p. 60–62.
  14. Jour du Souvenir obligatoire dans le calendrier général romain ; cf. Jour commémoratif de la décapitation dans le Lexique œcuménique des saints .
  15. Josef Ernst : Jean-Baptiste. Le professeur de Jésus ? Fribourg-en-Brisgau 1994, pp. 127f.
  16. Josef Ernst : Jean-Baptiste. Le professeur de Jésus ? Fribourg-en-Brisgau 1994, page 131.
  17. Série de photos Commons avec les armoiries de Johannes
  18. Le répertoire d'hymnes antiques tardifs de la liturgie de Jérusalem a été conservé dans une traduction en vieux géorgien : Charles Renoux : L'Hymnaire de Saint-Sabas (Ve–VIIIe siècle) , Tome 2 (Patrologia Orientalis 53, 1). Turnhout 2015, 567-577.
  19. Jean-Baptiste : Commémoration de la Décollation dans le Lexique Œcuménique des Saints
  20. Gestion de la révision du péricope (EKD - UEK - VELKD) : Réorganisation des lectures du service divin et des textes de prédication (ébauche pour test), p. 498 (pdf)
  21. Xavier Bailly : La cathédrale d'Amiens . ISBN 978-2-7373-4639-2
  22. Cf. : Des extraits de Jean-Baptiste auraient refait surface ; Objets trouvés, n° 875, parties du corps de Jean-Baptiste ; La Bulgarie se tourne vers Jean-Baptiste pour ressusciter une économie en déclin , The Wall Street Journal
  23. ↑ Les scientifiques trouvent de nouvelles preuves à l'appui de la théorie des os de Jean-Baptiste , The Telegraph, communiqué de presse du 15 juin 2012, consulté le 12 juillet 2012.
  24. Hilmi Aydin : Les fiducies sacrées . Clifton 2012. pp. 150f.
  25. Werner Williams-Krapp : Johannes Baptista. Dans : Lexique de l'auteur . Volume IV, Col. 539 et suivants (ui légendes en prose allemandes)
  26. Description au JPC , consulté le 16 janvier 2018
  27. https://www.bibleserver.com/EU/Malachi3%2C23 Malachie 3:1