Nef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Trois nefs longitudinales dans la nef de la collégiale gothique de l' abbaye de Saint-Lambrecht , Styrie
Schéma architectural d'une basilique classique à cinq nefs , coupe transversale. La nef centrale est plus haute que les bas-côtés.

Les salles longitudinales des églises sont appelées nefs . Si une église comporte plusieurs nefs, celles-ci sont séparées les unes des autres par des murs mitoyens à rangées d'arcades. [1]

conceptions

Alors que les églises- halles ont une seule nef, les églises se composent souvent de plusieurs parties de pièce parallèles, appelées « nef », qui peuvent avoir des largeurs et des hauteurs différentes. [2] Une basilique est une église dans laquelle la nef centrale est plus haute que les bas-côtés, la nef centrale ayant sa propre fenêtre à claire-voie . Une église-halle , en revanche, a des nefs de même hauteur, de sorte que la nef centrale n'a pas sa propre zone de fenêtres, car elle ne domine pas les nefs voisines. Il existe également des types intermédiaires de ces conceptions, comme la pseudo basiliqueou salle à gradins, dans laquelle les nefs sont graduées en hauteur mais n'ont pas de zone vitrée comme dans une vraie basilique. Les églises à piliers muraux sont des structures de hall dans lesquelles des piliers liés aux murs dépassent des murs à l'intérieur de l'église, de sorte que des parties individuelles de la pièce sont créées sur les murs longitudinaux entre les piliers. La pièce d'un bâtiment central n'est généralement pas appelée navire.

  • Basilique, nef centrale à claire-voie (fenêtres au-dessus des bas-côtés)

    Basilique , nef centrale à claire -voie (fenêtres au-dessus des bas-côtés)

  • Pseudo-basilique, voûtes de la nef au-dessus des voûtes du bas-côté, mais pas de claire-voie

    Pseudobasilique , voûtes de la nef au-dessus des voûtes du bas-côté, mais pas de claire-voie

  • Staffelhalle, nef centrale un peu plus haute, mais pas tout un étage

    Staffelhalle , nef centrale légèrement plus haute, mais pas tout un étage

  • Église-halle, toutes les voûtes à la même hauteur

    Église-halle , toutes les voûtes à la même hauteur

  • Église-halle avec un plafond de nef centrale plat et des plafonds de nef latérale légèrement inclinés

    Église-halle avec un plafond de nef centrale plat et des plafonds de nef latérale légèrement inclinés

  • Église à nef ou bas-côté unique avec plafond plat

    Église à nef ou bas -côté unique avec plafond plat

  • Église à nef unique ou église-halle avec voûte en berceau et piliers muraux

    Église à nef unique ou église-halle avec voûte en berceau et piliers muraux

  • Église à nef unique en salle annexe avec claire-voie au-dessus des chapelles latérales

    Église à nef unique en salle annexe avec claire-voie au-dessus des chapelles latérales

nef centrale et bas-côtés

La nef ou la nef est le bâtiment du milieu et généralement la pièce la plus large, la plus haute et la plus longue de l'église. Cette partie est principalement destinée aux visiteurs du service . Les pièces rattachées à la nef et séparées par des colonnes ou des piliers sont appelées bas -côtés ou nefs latérales ou, désuètes, comme de côté . Tous ces bâtiments réunis sont aussi appelés la nef . Le chœur et le transeptd'une église peut également se composer de plusieurs nefs. Les murs de séparation entre la nef centrale et les bas-côtés et entre les bas-côtés sont appelés murs de séparation , généralement interrompus par des arcades .

Si le terrain à bâtir le permet, la nef est généralement construite dans une direction ouest-est et le choeur est orienté à l'est - comme un symbole du Nouveau Soleil ou de la résurrection du Christ . L'extrémité semi-circulaire de la nef derrière le chœur s'appelle l' abside .

Le deuxième étage au-dessus des bas-côtés s'appelle la galerie ou la tribune .

transept

Église communale romane tardive de Treffurt : la nef et le transept forment une croix

Le transept ou transept (également transept ) désigne la nef la plus courte perpendiculaire à la nef. Celui-ci est généralement disposé devant la transition vers le chœur et forme ainsi une forme de croix dans le plan d'étage. Plus rares sont plusieurs transepts, qui forment une croix avec un nombre correspondant de traverses dans le plan d'étage. A l' église abbatiale de Cluny III , il y avait un petit transept et un grand transept, une structure qui apparaît aussi souvent dans le gothique anglais. Les transepts ouest n'ont été construits qu'occasionnellement. Le point de rencontre de la nef et du transept s'appelle la croisée . Dans l'image extérieure de l'église, cette place est souvent marquée par une tourelleou marqué une tour de passage. Les deux extrémités du transept partant de la croisée sont également appelées transepts. Dans les basiliques de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Âge, le transept traverse comme une partie distincte de la salle et sépare la nef de l'abside. Il n'y a pas de croisement ( transept roman ).

haut navire

La nef fait partie de la nef d'une basilique . Il est situé au-dessus des arcades dans la zone claire -voie .

Représentation schématique

  • nef centrale

    nef centrale

  • allées

    allées

  • Transept (transept nord, traversant, transept sud)

    Transept (transept nord, traversant, transept sud)

origine du mot

Intérieur à deux nefs de l'église paroissiale Saint-Oswald-Möderbrugg , Styrie

Le Dictionnaire allemand des frères Grimm [3] laisse ouverte s'il s'agit de la métaphore du navire [4] (par exemple au sens de l' arche qui sauve de la perdition ) ou de l'adoption précoce du grec ancien ναός ou νεώς ( naós ou neṓs "temple, espace du temple") en latin médiéval et sa confusion avec le grec ancien ναῦς ( naus "navire"). En tout cas, le nom latin est navis("Navire") depuis le Moyen Age pour la salle de réunion centrale des croyants dans l'église. En latin classique, la désignation d'un espace architectural comme navis n'était pas courante; cependant, la métaphore du navire [5] pour l'État et la communauté civile est plus fréquente dans l'Antiquité.

En arrière-plan de l'idée de l'église en tant que navire, il y a deux histoires bibliques, d'une part l'histoire de la pêche miraculeuse de Pierre ( Lc 5.1-11  EU ), d'autre part l'histoire de la mer de Jésus voyage et Pierre s'enfonçant dans l'eau ( Mt 14, 22–33  UE ).

Tertullien (né vers 160 à Carthage, mort après 220 ibid.) reprend ce dernier récit biblique très tôt dans son ouvrage De Baptismo (chap. 12) [6] et l'associe au concept d'Église. Faisant allusion au salut de Pierre, dont le voyage à travers la mer a échoué, il décrit le petit bateau dans lequel Jésus et ses disciples ont navigué autour de la mer de Galilée comme un symbole de l'église.

Dans le contexte de la situation de persécution des premiers siècles, cette interprétation semble raisonnable. De même que le navire qui transporte Jésus et ses disciples est secoué par les flots et semble voué à périr, il en est de même dans les premiers siècles de l'Église, qui souffrait de plus en plus de persécutions étatiques et de luttes internes. On suppose que dans l'interprétation de l'histoire par Tertullien, il y avait aussi l'espoir qu'un événement correspondant à l'issue de l'histoire biblique puisse également se produire dans le futur. Comme la mer turbulente, obéissant aux paroles de Jésus, est à nouveau lissée, un état de paix entre l'État romain et l'Église doit remplacer la situation de persécution. [sept]

Voir également

liens web

Commons : Naves  - Collection d'images, de vidéos et de fichiers audio
Wiktionnaire : nef  – explications du sens, origine des mots, synonymes, traductions
  • nef. Dans : relilex.de, récupéré le 8 octobre 2016

les détails

  1. Définition d'une nef sur ekmd-online.de ; Consulté le 27 août 2018.
  2. Cf. Hans Koepf : Dictionnaire visuel de l'architecture (= édition de poche de Kröner. Vol. 194). Avec anglais, français et glossaire technique italien. tour. par Gunther Binding . 3e édition. Kröner, Stuttgart 1999, ISBN 3-520-19403-1 , page 406 ; 5ème, à travers et édition supplémentaire. Idem 2016, ISBN 978-3-520-19405-3 .
  3. Dictionnaire allemand : Volume 15, colonnes 58 et suivantes (sv SCHIFF n° 15).
  4. Ainsi que nef anglaise, navata italienne , nef française , nef espagnole et portugaise
  5. ZB Cicéron , Ad Familiares 12,25 : una est iam navis bonorum omnium ("il ne reste déjà plus qu'un seul navire pour tous les honnêtes gens").
  6. De Baptismo. Cap. 12 sur Wikisource (latin).
  7. Cf. Jochen Staebel : Navis Ecclesiae Militantis : Sur l'allégorie du navire dans l'architecture emanueline. Dans : Re-Visions. De l'actualité de l'histoire de l'art. Edité par Barbara Hüttel, Richard Hüttel, Jeanette Kohl. Walter de Gruyter, Berlin/Boston 2002, ISBN 3-05-007933-9 , pp. 77–96, ici : p. 86, urn : nbn:de:101:1-201608272188 ( aperçu dans Google book search).