Technologie vidéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

La technologie vidéo ( vidéo latin « je vois », de videre « voir »), appelée vidéo en abrégé , [1] comprend le processus électronique d' enregistrement , de transmission , d'édition et de lecture d' images animées et, si nécessaire, le son qui l'accompagne (voir audio ). [2] Cela inclut également les appareils utilisés, tels que les caméras vidéo , les enregistreurs vidéo et les écrans . [3] Mais aussi traitement purement numériquede signaux optiques est compté comme technologie vidéo.

développement

Les signaux vidéo analogiques sont connus depuis les années 1930. C'est à cette époque qu'apparaissent les technologies qui conduiront plus tard au développement de la télévision. Le balayage ligne par ligne (balayage) d'une image à l'aide du processus entrelacé est typique des signaux vidéo analogiques. A la fin de chaque ligne balayée, il y a un retour au début de la ligne suivante, à la fin de l'image (de champ) entière, il y a un saut au début du champ de balayage. [4] C'est ce qu'on appelle le balayage entrelacé. Jusqu'aux années 1980, le balayage d'une image à des fins vidéo était généralement réalisé en balayant un faisceau d'électrons ligne par ligne à travers une couche photosensible. [4]

La bande magnétique a d'abord été utilisée comme support de stockage pour les données d'image et de son , principalement dans une cassette vidéo , sous forme analogique, comme dans le Video Home System (VHS). L'enregistrement numérique est de plus en plus utilisé depuis 1996, par exemple dans le système Digital Video (DV) des caméscopes .

Récemment, les méthodes magnéto-optiques ont été de plus en plus utilisées avec la compression numérique, par exemple dans les caméscopes DVD . La technologie numérique MPEG établit les normes depuis la fin des années 1990 . Le CD vidéo , le DVD et la diffusion vidéo numérique (DVB) s'en inspirent, entre autres. Par rapport au DV, il se caractérise par une qualité d'image encore améliorée, une plus grande compatibilité dans la zone PC et des options d'édition plus simples et plus étendues. Le format MPEG-4 offre plus de MPEG-2à son tour, une compression plus forte, mais nécessite plus de puissance de traitement pour l'enregistrement et la lecture. Avec MPEG-4, des pertes de qualité peuvent également se produire en raison d' artefacts de compression .

vidéo PAL

Le Phase Alternating Line System (système PAL) est la norme de télévision utilisée dans les pays germanophones. PAL a été développé par Telefunken en 1963. Il contient 625 lignes raster (scan lines) par image (frame), 25 frames par seconde, correspondant à une durée de 40 ms/frame. [4] Le rapport d'aspect de l'image est de 4:3, donc les pixels ne sont pas carrés pour contrebalancer la résolution de 720 × 576 pixels (5:4). PAL utilise le modèle de couleur YUV . L'affichage est en mode entrelacé, de sorte que chaque image est divisée en deux demi-images, une avec les lignes de trame paires et l'autre avec les lignes de trame impaires. En raison de l'écart de changement d'image, seules 576 lignes sont visibles. PAL est utilisé au Brésil, en Chine, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et en Inde, par exemple.

Vidéo NTSC

NTSC est la norme de télévision américaine établie en 1953 par le NTSC ( National Television Systems Committee ). [4] NTSC contient 525 lignes raster par image, jouant à exactement 29,97 images par seconde, correspondant à 33,37 ms par image. De temps en temps, vous lisez 30 images par seconde, mais c'est incorrect. Le rapport d'aspect est de 4:3, les pixels sont carrés. L'affichage est en mode entrelacé, chaque image est divisée en deux demi-images (champs), une avec les lignes raster paires et une avec les lignes impaires. [4] Au début de chaque champ, 20 lignes raster sont réservées, il reste donc un maximum de 485 lignes raster pour les informations d'image. Parmi ceux-ci, cependant, seuls 480 sont visibles. Par conséquent, NTSC a une résolution de 640 × 480 pixels. NTSC utilise celaModèle de couleur YIQ et est utilisé au Japon, aux États-Unis, au Canada et en Corée, entre autres.

Formats d'enregistrement analogiques

VHS - Video Home System - a été développé par JVC à la fin des années 1970. Grâce à une stratégie marketing intelligente, il s'est imposé dans le monde entier face à des solutions techniquement plus intelligentes telles que Video 2000 . Les bandes magnétiques des cassettes VHS sont sensibles aux interférences. Ils mesurent 1/2" de large. Les systèmes d'enregistrement sur bande vidéo existent dans de nombreuses variantes avec différents traitements du signal et différents paramètres mécaniques et de suivi. La particularité dans le domaine de la vidéo est d'une part la fréquence limite supérieure haute, qui vers 5 MHz est environ 250 fois supérieure à celle du signal audio, et d'autre part la fréquence limite inférieure très basse proche de 0 Hz [5 ]Une fréquence de signal élevée ne peut être obtenue qu'à des vitesses relatives élevées. Par conséquent, les magnétoscopes fonctionnent avec des têtes rotatives.

Technologie vidéo numérique

Le remplacement de la technologie vidéo analogique par des processus numériques a été motivé par le traitement graphique des données. De puissantes cartes graphiques permettent aux utilisateurs de PC de rendre leurs propres films et de les stocker sur des systèmes numériques. Les signaux numériques sont obtenus à partir de signaux analogiques en prélevant des échantillons à intervalles réguliers et en attribuant des nombres d'une plage de nombres finis aux valeurs des échantillons. [6]

développement de formats

La technologie d'enregistrement et donc les formats se sont développés grossièrement selon les étapes suivantes :

histoire

  • 1953 : Le premier brevet pour un prototype de magnétoscope est accordé en Allemagne.
  • 1956 : Le premier magnétoscope (magnétoscope) opérationnel pour la diffusion apparaît de la société Ampex . Le format était quadruplex .
  • 1964 : Le premier magnétoscope commercial, le Philips 3400, pouvait enregistrer 45 minutes en noir et blanc et coûtait 6900 DM.
  • 1969 : La vidéo domestique est née : Philips et Grundig présentent le premier enregistreur avec la caméra vidéo associée et le premier magnétoscope ( système VCR ) avec la nouvelle technologie de cassette . Jusqu'à présent, les bandes magnétiques étaient enroulées sur des bobines ouvertes.
  • 1972 : Sony lance le premier magnétoscope U-matic .
  • 1976 : JVC introduit le format Video Home System (VHS) et Sony introduit le format Betamax .
  • 1980 : Philips et Grundig lancent le système Video 2000 . Contrairement au VHS et au Betamax, les cassettes Video 2000 étaient enregistrées sur les deux faces et étaient supérieures aux autres systèmes en termes de qualité d'image. Cependant, le format ne s'est pas imposé car la VHS et le Betamax étaient déjà trop répandus.
  • 1984 : Lancement du premier caméscope avec cassettes Video-8 . Sony est le développeur.
  • 1985 : Lancement du premier caméscope à cassettes VHS.
  • À la fin des années 1980 , la VHS a été développée en S-VHS et la vidéo 8 en Hi8 .
  • Au début des années 90 , le CD vidéo d'une durée de lecture de 74 minutes en qualité VHS est sorti.
  • 1995 : La norme DVD est établie. Le premier caméscope avec Digital Video (DV) et Mini-DV apparaît.
  • 1996 : Le premier enregistreur DV de Sony coûte 8 000 DM.
  • 1999 : Lancement du premier enregistreur DVD Philips.
  • 2000 : Lancement du premier caméscope DVD d' Hitachi .
  • 2001 : Le DVD dépasse la cassette VHS dans le segment de la vidéo grand public.
  • 2003 : Le format vidéo haute définition (HDV) est considéré comme le futur format de vidéo domestique, mais n'a jusqu'à présent été utilisé qu'au Japon et aux États-Unis.
  • 2004 : Les enregistreurs DVD avec disques durs remplacent en grande partie les enregistreurs VHS.
  • 2005 : le HDV devient également disponible en Europe.

Voir également

Littérature

liens web

les détails

  1. Cf. Duden en ligne : Vidéo , signifiant 1 a.
  2. Cf. Duden en ligne : Technologie vidéo , sens 2.
  3. Cf. Duden en ligne : Technologie vidéo , sens 1.
  4. un bcde Peter A. Henning : Broché Multimédia . 4ème édition. Hanser Verlag, 2007, ISBN 978-3-446-40971-2 , p. 179-184 .
  5. Ulrich Schmidt : Technologie numérique du film et de la vidéo . 2e édition. Hanser Verlag, 2008, ISBN 978-3-446-41250-7 , p. 138 .
  6. Ulrich Schmidt : Technologie numérique du film et de la vidéo . 2e édition. Hanser Verlag, 2008, ISBN 978-3-446-41250-7 , p. 109 .